Ecrire sa vie – Vivre en conscience

C’est à vous d’écrire votre vie et à personne de vous la dicter.

Tout « coach de vie » ou « professeur de vie » ou « gourou »
qui va vous conseiller comment vous devez mener votre barque
est potentiellement un manipulateur (ou manipulatrice).

Vous êtes le capitaine de votre âme!

10469726_10150480762019959_2825475820874799224_n

Publicités

Vole

Traduction très libre des quelques lettres de Gregory Colbert dans « Ashes and snow »

Variation sur « Cendres et neige » – Philippe Vekens PhV

Si tu me rejoins à « ce moment », tes minutes deviendront des heures, tes heures deviendront des jours et ces jours deviendront une vie.

A la Princesse des Éléphants

J’ai disparu il y a 1 an exactement.

Jours pendant lesquels j’ai reçu une lettre.

Elle me rappelait au lieu où ma vie auprès des éléphants a commencé.

Je te prie de m’excuser pour le silence demeuré entre nous pendant une année.

Cette lettre rompt ce silence.

Elle marque les 365 lettres que je t’ai écrites, une par jour de silence.

Jamais je n’ai été autant moi-même que dans ces lettres

Elles sont les tracés du chemin de l’oiseau

Et sont tout ce que je sais être vrai.

Tu te souviendras de tout, tout sera comme avant, au début des temps.

Le ciel sera empli d’éléphants volants.

Chaque nuit ils seront couchés à la même place dans le ciel, avec un œil ouvert.

Lorsque tu regardes le ciel, tu regardes cet œil d’éléphant qui dort avec cet ouvert qui nous protège et prend soin de nous…

Depuis que ma maison a brûlé

je vois la lune plus clairement

J’ai regardé tous les édens qui étaient tombés en moi

J’ai vu un éden que j’ai tenu entre mes mains

mais que j’ai laissé partir

J’ai vu les promesses que je n’ai pas tenues

Les douleurs que je n’ai pas apaisées

Les blessures que je n’ai pas soignées

Les larmes que je n’ai pas versées

J’ai vu les morts que je n’ai pas pleurées

Les prières auxquelles je n’ai pas répondu

Les portes que je n’ai pas ouvertes

Les portes que je n’ai pas fermées

Les amoureux que j’ai laissés derrière

Et les rêves que je n’ai pas vécus

J’ai vu tout ce qui m’a été offert

et que je ne pouvais accepter

J’ai vu les lettres que j’avais espérées

Mais que je n’ai jamais reçues

J’ai vu tout ce qui aurait pu être

Mais qui jamais ne sera


Un éléphant avec sa trompe levée

Est une lettre aux étoiles

Une brèche faite par une baleine est une lettre

Des profondeurs de la mer

Ces images sont une lettre pour mes rêves

Ces lettres sont mes lettres pour toi

Mon coeur est comme une vieille maison

Dont les fenêtres n’ont pas été ouvertes depuis des années

Mais maintenant j’entends les fenêtres s’ouvrir

Je me rappelle les grues flottant au-dessus

Des neiges fondantes de l’Himalaya

Sommeillant sur les queues de lamantins

Les chansons des phoques barbus

Le cri du zèbre

Le cliquetis du sable

Les oreilles des caracals Le balancement des éléphants Les brèches des baleines

Et la silhouette de l’élan

Je me souviens de la boucle des orteils du suricate

Flottant sur le Gange

Navigant sur le Nil

Montant les marches de …

Je me souviens errer dans les couloirs

D’Hatchepsout et du visage des ces nombreuses femmes

Mer sans fin et milliers de kilomètres de rivière

Je me souviens de tout

Mais je ne me souviens pas avoir quitté, jamais

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi

Au plus je regarde les éléphants de la Savane

Au plus j’écoute, au plus j’ouvre,

Ils me rappellent qui je suis

Puisse le gardien des éléphants entendre mon souhait

De collaborer avec tous les musiciens de l’orchestre de la nature

Je veux voir par l’oeil de l’éléphant

Je veux rejoindre la danse qui n’a pas de pas

Je veux devenir la danse

Je ne peux te dire si tu te rapprocheras ou si tu t’éloigneras

Du long de cette sérénité que j’ai trouvée

Lorsque je pose mon regard sur ton visage

Peut-être si ce visage pouvait me revenir maintenant

Ce visage qu’il me semblait avoir perdu

Et le refaire mien

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

Les baleines ne chantent pas parce qu’elles ont une réponse

Elles chantent parce qu’elles ont un chant

Ce qui importe, n’est pas

ce qui est écrit sur la page

Ce qui importe, est

ce qui est écrit dans le coeur.

Donc brûle les lettres

Et pose leurs cendres sur la neige

Au bord de la rivière

Lorsque le printemps arrive et que la neige fond

Et que la rivière monte

Retourne aux bords de la rivière

Et relis mes lettres avec les yeux fermés

Laisse les mots et les images

Laver ton corps telles des vagues

Relis les lettres

Avec tes mains sur les oreilles

Écoute les chants du paradis

Page après page après page

Envole-toi tel l’oiseau

Vole…

vole…

vole.

Ami

Dans le mot « amitié » tu entends « âme » « hi »… Le mot âme est simple, l’interjection « hi » est aussi simple… Je t’ai re-con-nu. Aussi c’est une mise à nu! Es-tu pudique en ce domaine, car la nudité de l’amitié implique l’absence de mensonges et de non-dits… Pas de secret! Ce mot est une invention diabolique. Il n’est point de secret en la vérité. Es-tu prêt(e) à vivre en vérité et donc en toute liberté?

cropped-424877_361379700560483_115137775184678_1145976_1432669815_n.jpg

Un propos osé

Je vais me battre car je suis une tête brulée et je vais incendier les menteuses et les menteurs, gare aux in-co-errants, vous me trouverez sur votre chemin. L’Epée, je sors et le Verbe je sonnerai! Oyez, oyez…

Si tel ne vous plaît pas, libres vous êtes de poursuivre sans moi car je serai de plus en plus dérangeant, de plus en plus vrai.

Un raccourci est possible: adeptes du new-age, crédules du développement personnel, amis du coaching, adulateurs d’Omraam, vénérateurs d’Osho, illuminés de Sai-Baba, bisounours sous toute forme… je vous propose un mot simple: ADIEU

Là, je vous parlerai du Verbe avec un énorme sourire. Je parlerai de fidélité, de la familia, de la reliance, de « paratge », de Jean et de tas de choses qui dérangent. Avec le sourire, je vous rappelle « Bereshit ». Nous sommes dans le Principe et dans l’Entête. Je salue mes ancêtres. Je vous aime

218905_1766198512647_1169683877_31583215_831381_o

âme-Hi !!!

Mes amis m’ont révélé en fait… Ceux que je ne supporte pas sont les menteurs et manipulateurs… au masculin et féminin… Je vous embrasse les Ames-Hi!

Les éveilleurs

Nous sommes invités à tout accepter et à tout respecter car ce qui est fait partie de la vie. Jouer à l’autruche ne fait en rien avancer le schmilblick. Ainsi accepter et respecter ne signifie en rien cautionner! Là réside le choix. La liberté n’est pas neutre comme semblent le faire croire les bisounours. Le choix est un jugement! Est-ce bon pour moi ou pas? Il n’est aucunement question de narcissisme ici, juste une écoute et un apprenti-sage de qui l’on est en vérité! D’Ansembourg écrivait « Cessons d’être gentils, soyons vrais »… S’adapter à tout est un jeu faux, il consiste à « caméléoner ». Ce que peu de gens savent, c’est que le changement de couleurs du caméléon est dû à la peur. Faut-il avoir peur? De quoi s’il vous plaît? La peur est la plus nocive conseillère. Ce que m’a appris Marshall B. Rosenberg est d’une infinie compassion. Je l’ai relié à d’autres éveillés tels Socrate, Sri Aurobindo et Krishnamurti, entre autres car la liste est longue … Ces êtres sont des éveilleurs et ils nous invitent à être ce que nous sommes en vérité, pas un pion dans un jeu, un être à part et à part entière. Je vous souhaite d’être ce que vous êtes, en entier! Et d’être bien

Le « pouvoir » de l’instant présent – qu’en est-il exactement Monsieur Tolle?

10347096_795447990531833_5062118739005442906_nCeci est une gabegie new-âgeuse qui consiste à opposer le mental au « présent »… Le bouddhisme et toutes les autres traditions de pensée dignes de ce nom nous invitent à intégrer l’intégralité de ce que nous sommes, y compris le soi-disant négatif. Le principe du Yin Yang. Si vous rejetez une partie comme étant nocive, jamais vous n’arriverez à la transformer (principe alchimiste). Toute division, toute diabolisation d’un aspect naturel est en essence négative. Thitch Nat Anh en a fait une époustouflante démonstration avec la « colère », ennemi des bisounours reiki! Pour transformer la colère en positif, il faut en faire son amie! C’est simple. Il en va de même avec le mental. Ce n’est qu’une question d’équilibre.

 
Ce panneau induit également la primauté du présent! Et si ce présent est un présent de merde? Je reprends un terme du panneau! La théorie du moment présent est un leurre total! Et les adeptes de Tolle qui prétendent que ce monsieur s’inspire du bouddhisme ont tout faux, ils ont oublié une notion fondamentale qui est le karma et qui est également présente dans d’autres traditions sous d’autres formes. Le Bouddha n’a jamais parlé de « pouvoir de l’instant présent ». Il a simplement dit qu’il était préférable de concentrer son énergie sur l’instant présent: cela s’appelle l’attention et la vigilance. Tolle est issu d’une mouvance syncrétique où après avoir été pécher dans de saines traditions cohérentes, on en fait une soupe qui n’a aucune valeur ontologique. Tolle n’est ni plus ni moins qu’un mentaliste et sa théorie ne tient pas la route une seule minute! Même présente LOL… Il n’est qu’un commerçant de techniques prétendues pourvoyeuses de bonheur et qui entretiennent un poison appelé ignorance.
 
Le temps est continuum et ne peut en aucun cas être dissocié. Voilà ce que les philosophies et traditions nobles nous apprennent.
 
A force de faire confiance à des théories bancales et de faire confiance à des apprentis-sorciers dénués de toute sagesse et de clairvoyance, nous risquons de plonger encore plus l’humanité dans le mensonge de l’illusion.
 
Bien à vous.