Vole

Traduction très libre des quelques lettres de Gregory Colbert dans « Ashes and snow »

Variation sur « Cendres et neige » – Philippe Vekens PhV

Si tu me rejoins à « ce moment », tes minutes deviendront des heures, tes heures deviendront des jours et ces jours deviendront une vie.

A la Princesse des Éléphants

J’ai disparu il y a 1 an exactement.

Jours pendant lesquels j’ai reçu une lettre.

Elle me rappelait au lieu où ma vie auprès des éléphants a commencé.

Je te prie de m’excuser pour le silence demeuré entre nous pendant une année.

Cette lettre rompt ce silence.

Elle marque les 365 lettres que je t’ai écrites, une par jour de silence.

Jamais je n’ai été autant moi-même que dans ces lettres

Elles sont les tracés du chemin de l’oiseau

Et sont tout ce que je sais être vrai.

Tu te souviendras de tout, tout sera comme avant, au début des temps.

Le ciel sera empli d’éléphants volants.

Chaque nuit ils seront couchés à la même place dans le ciel, avec un œil ouvert.

Lorsque tu regardes le ciel, tu regardes cet œil d’éléphant qui dort avec cet ouvert qui nous protège et prend soin de nous…

Depuis que ma maison a brûlé

je vois la lune plus clairement

J’ai regardé tous les édens qui étaient tombés en moi

J’ai vu un éden que j’ai tenu entre mes mains

mais que j’ai laissé partir

J’ai vu les promesses que je n’ai pas tenues

Les douleurs que je n’ai pas apaisées

Les blessures que je n’ai pas soignées

Les larmes que je n’ai pas versées

J’ai vu les morts que je n’ai pas pleurées

Les prières auxquelles je n’ai pas répondu

Les portes que je n’ai pas ouvertes

Les portes que je n’ai pas fermées

Les amoureux que j’ai laissés derrière

Et les rêves que je n’ai pas vécus

J’ai vu tout ce qui m’a été offert

et que je ne pouvais accepter

J’ai vu les lettres que j’avais espérées

Mais que je n’ai jamais reçues

J’ai vu tout ce qui aurait pu être

Mais qui jamais ne sera


Un éléphant avec sa trompe levée

Est une lettre aux étoiles

Une brèche faite par une baleine est une lettre

Des profondeurs de la mer

Ces images sont une lettre pour mes rêves

Ces lettres sont mes lettres pour toi

Mon coeur est comme une vieille maison

Dont les fenêtres n’ont pas été ouvertes depuis des années

Mais maintenant j’entends les fenêtres s’ouvrir

Je me rappelle les grues flottant au-dessus

Des neiges fondantes de l’Himalaya

Sommeillant sur les queues de lamantins

Les chansons des phoques barbus

Le cri du zèbre

Le cliquetis du sable

Les oreilles des caracals Le balancement des éléphants Les brèches des baleines

Et la silhouette de l’élan

Je me souviens de la boucle des orteils du suricate

Flottant sur le Gange

Navigant sur le Nil

Montant les marches de …

Je me souviens errer dans les couloirs

D’Hatchepsout et du visage des ces nombreuses femmes

Mer sans fin et milliers de kilomètres de rivière

Je me souviens de tout

Mais je ne me souviens pas avoir quitté, jamais

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi de tes rêves

Souviens-toi

Au plus je regarde les éléphants de la Savane

Au plus j’écoute, au plus j’ouvre,

Ils me rappellent qui je suis

Puisse le gardien des éléphants entendre mon souhait

De collaborer avec tous les musiciens de l’orchestre de la nature

Je veux voir par l’oeil de l’éléphant

Je veux rejoindre la danse qui n’a pas de pas

Je veux devenir la danse

Je ne peux te dire si tu te rapprocheras ou si tu t’éloigneras

Du long de cette sérénité que j’ai trouvée

Lorsque je pose mon regard sur ton visage

Peut-être si ce visage pouvait me revenir maintenant

Ce visage qu’il me semblait avoir perdu

Et le refaire mien

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

De la plume au feu

du feu au sang

du sang à l’os

de l’os à la moelle

de la moelle aux cendres

des cendres à la neige

Les baleines ne chantent pas parce qu’elles ont une réponse

Elles chantent parce qu’elles ont un chant

Ce qui importe, n’est pas

ce qui est écrit sur la page

Ce qui importe, est

ce qui est écrit dans le coeur.

Donc brûle les lettres

Et pose leurs cendres sur la neige

Au bord de la rivière

Lorsque le printemps arrive et que la neige fond

Et que la rivière monte

Retourne aux bords de la rivière

Et relis mes lettres avec les yeux fermés

Laisse les mots et les images

Laver ton corps telles des vagues

Relis les lettres

Avec tes mains sur les oreilles

Écoute les chants du paradis

Page après page après page

Envole-toi tel l’oiseau

Vole…

vole…

vole.

Publicités

En hommage à BB King

C’était il y a longtemps… en 2001 en Suisse. Permettez-moi de replacer le moment dans le contexte personnel que je vivais à ce moment.

A l’âge de 40 ans, en 2000 donc, j’avais décidé de m’offrir un vrai cadeau d’anniversaire. Aller vivre ailleurs. J’avais donc postulé dans le monde entier et 3 offres concrètes s’offrirent à moi: Hong Kong, la Patagonie et la Suisse. Pour des raisons diverses, ce fut la Suisse. Genève et plus précisément Carouge.

En 2001, je vécus une période très difficile: mon Père mourrait, le crabe faisait sa maléfique oeuvre. Un jour, et je m’en souviens comme si c’était hier, je trainais à l’apéro, la veille de mon vol matinal pour la crémation de Papa qui avait été libéré de cette souffrance infecte. Un copain m’invita à Montreux, c’était pour un concert rock’n roll… A l’affiche, des noms prestigieux, voici le programme…

Samedi 7 juillet 2001 – Montreux
Montreux Jazz Festival
The Experience Music Project presents: Good Rockin’ Tonight,
A Tribute to Sun Records, Exploring the Roots of Rock’n’Roll
Bill Wyman and the Rhythm Kings (Georgie Fame, Albert Lee,
Martin Taylor, Mike Sanchez, Terry Taylor, Graham Broad,
Beverly Skeete)
Billy Lee Riley, Little Milton, Sonny Burgess
Accompanied by Chris Spedding & The House Rockers
Special Guests: Robert Plant, Jimmy Page & Brian May
Auditorium Stravinski, 20h30

La femme de mon copain ne pouvait s’y rendre, car malade… Aussi, il me proposa de l’accompagner. C’était de la pure folie pour moi, je n’avais pas fait mes valises et j’étais vraiment pas dans le « mood » comme on dit… Mais je suis un être curieux de tout et donc j’acceptai… Ce ne serait en fait qu’une nuit blanche de plus ma foi…

En route pour Montreux… Le cadre, fabuleux! Le lac, la rotonde, la salle et un son époustouflant, tout était bon… Les concerts m’ont toutefois déçu, je connaissais Wyman, Lee, May et Page… Cela était bon mais loin de ce que j’attendais… Mon pote aussi était déçu et nous sommes aller griller une cigarette dans le pourtour et boire un glas tout en écoutant de loin, face à la baie vitrée avec vue sur le lac… Et là l’instant!

J’ai entendu un son… J’ai murmuré et crié ensuite: « C’est lui! »… J’ai été parcouru par un frisson vertébral indicible… Oui c’était LUI! BB King, je revis ce moment et les larmes de joie coulent. Sir BB King était descendu de l’avion et avait envie de faire un « set » imprévu… Comparer n’est point raison mais force est de constater que ce « Bonhomme » est bien différent! Assis sur une chaise, sa gratte sur son bedou, il faisait chanter son âme! Incroyable, que du rock, du vrai et du pur, ça résonnait en moi je vous dis pas… Mon pote et moi, on était comme deux gamins émerveillés d’entrer ainsi dans un merveilleux conte d’AMour… BB King, le Big Band à lui seul, un Big Bang du coeur et qui résonne si fort que l’âme est touchée… l’âme agit… Jamais et pourtant j’en ai vécu des concerts, jamais je n’avais imaginé cela possible: ce Bon Homme joue l’Amour, le Bonheur et sourit sur sa chaise comme une elfe sortie des bois, ce gars-là est un maître! Un gourou d’Amour pour sourire…

Le contexte était pour moi très noir au vu de ce que je vivais… Cet Homme a rallumé en moi l’espoir, la vie, l’amour… par tant de beauté d’âme!

Aussi, Sir, je vous exprime toute ma gratitude car cet instant, vous êtes gravé dans ma vie et je n’ai que souriance à votre égard. Merci BB King! Merci mille (et une) fois!

BB-King-1

Jodorowsky, un génie et un visionnaire

Je peux vous assurer d’une chose, ceci est un OVNI artistique (ou un OCNI, objet cinématographique non identifié, sourires!)!

Je découvre seulement maintenant… mais il n’est jamais trop tard n’est-ce pas?

Et quand vous voyez passer des gens qui parlent de spiritualité, d’ouverture de conscience, de créativité ou de conscience universelle, voici un outil bien utile pour vérifier si vous avez affaire à un bisounours ignorant, un charlatan ou à un être vrai! Bien à vous, soyez bien!

Une précision toutefois: je suis très loin d’être fan de science-fiction! Mais là vous découvrez le lien d’un artiste qui est sur la vraie sente spirituelle. Il n’a peur de rien!

http://filmvf.net/jodorowskys-dune-vostfr-streaming.html

9e18bdbe320d4f5fb21df605017e1400