Paratge: ramener à l’égal

Krishnamurti en évitant le piège affreux de la théosophie, qui est en quelque sorte le dessous de l’iceberg de cette société construite sur le pouvoir et le manque d’amour donc, nous a offert une merveilleuse leçon de vie, même s’il a dès lors rejeté le statut de maître quelconque et n’être qu’un miroir de l’être qui est devant lui. Il a choisi la voie socratique qui prend le pari du beau: l’être naissant est bon de par sa nature et donc a en lui les réponses à ses questionnements. C’est un pari sur la vie et une indicible confiance car il est prêt à vivre l’inconnu. Une chose est nécessaire toutefois: se libérer du connu (freedom of the known). Cela passe donc par un déconditionnement intégral: et ça, c’est aussi beau que difficile! Une sente emplie de rigueur en toute délicatesse. Dans le projet « paratge » il en va de même! Se désapproprier, car la voie de l’égalité implique cela. Qui m’aime me suive… Ne vous inquiétez pas, il n’est aucun précipice devant nous, juste une montagne mais Dieu qu’elle est belle celle-là! Oyez oyez les bonnes d’âmes et les bons hommes, à l’oeuvre!

529479_302337483196542_77363696_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s