Attention: chef d’oeuvre! L’ombre d’une source

 

 

3149026009523_600

 

Un chef d’oeuvre

Si vous le pouvez, courez cher votre disquaire!

Là « Ça » vole haut et entre dans les profondeurs de l’intime.

Véritable invitation au voyage intérieur.

Extrait:

8 | L’OMBRE D’UNE SOURCE

Il dit qu’il y a des sources,
il dit qu’il y aura des oranges
aux branches des figuiers,
il dit qu’il y a du miel au sein du rucher.
Il dit ce que je pense,
il dit ce que tu sais,
tout ce que vous croyez.

Il dit qu’il y a un monde,
il dit que l’homme vient de l’homme,
que la source étincelle,
et que ton Dieu respire
au creux de la pierre.

Il dit qu’il y a une femme
au début du jour
et une femme à la fin du jour,
comme une promesse de rédemption,
comme un appel,
un écho.

Il dit ce que je sais,
il dit qu’il y a un monde,
il dit qu’il y a une source
à la fin de nos peines,
à la fin du verbe,
à la fin des mots,
une source,
et aussi l’ombre d’une source.

Je me lève
et dédie ma lente et lourde carcasse
et ses eaux profondes,
l’oiseau du secret et les nuages qui le voilent,
au vent de sable de ce désert intime.

Tant que cette sève de feu coulera sous ma peau,
je remonterai les fleuves à contre-courant à ta rencontre.

Il existe une source,
j’ai vu son reflet dans tes yeux.

 

529479_302337483196542_77363696_n

Publicités

3 Replies to “Attention: chef d’oeuvre! L’ombre d’une source”

  1. Trois pensées

    Je me retourne
    sur trois pensées
    qui s’entremêlent.

    L’une me sourit,
    avec tendresse,
    et s’assoit,
    malicieuse,
    à cheval sur une mèche de tes cheveux.

    La seconde s’évanouit quand tu es là
    et renaît quand tu pars
    en laissant flotter dans l’air,
    derrière toi,
    un humide parfum de miel brun.

    La dernière est souterraine,
    se love à sept pieds sous terre
    et chacun croit qu’elle dort
    alors qu’il n’en est rien:
    elle attend son heure.

    Que la route est longue vers mon désir.
    Je vais m’asseoir à l’ombre de ce noyer
    et reprendre mon souffle.

    Si Dieu le veut,
    Je serai au nid, à l’abri, avant la nuit.

    Texte et musique de Titi Robin
    Voix de Michael Lonsdale
    « L’ombre d’une source »
    World Village

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s