Hermann Hesse: Siddharta

Et pourtant, ce détour doit avoir du bon, puisque l’oiseau qui chantait autrefois dans ma poitrine n’est pas mort. … pour en arriver à n’être plus qu’un enfant et à tout recommencer! Mais c’était pour mon bien, mon coeur me l’a dit, et la joie qui est dans mes yeux me le dit aussi. … Om, goûter le vrai sommeil et le véritable réveil…
Hermann Hesse Siddharta ❤
Joyeux réveil à tous! ❤

Publicités

One Reply to “Hermann Hesse: Siddharta”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s