Ainsi dit !

Sept siècles ont passé depuis l’éxécution de Guillaume Bélibaste, dernier « Parfait » Cathare à mourir sur un bûcher, dans les Corbières en l’an 1321 :

» Al cap des sei cens ans verdegeo le laurel »
(Au cap de sept cents ans, le laurier refleurira)

Résurgence d’une nouvelle spiritualité ? Les Cathares, à ce sujet, nous ont laissé la vision prophétique suivante pour les temps à venir :

Elle n’a pas de structure,
seulement de la compréhension.

Elle n’a pas de membres,
sauf ceux qui savent qu’ils en font partie.

Elle n’a pas de rivaux,
car elle ne nourrit pas d’esprit de compétition.

Elle n’a pas d’ambition,
elle ne cherche qu’à servir.

Elle ne connaît pas de frontières,
car les nationalismes sont dépourvus d’amour.

Elle n’est rien en elle-même,
car elle cherche à enrichir tous les groupes et toutes les religions.

Elle n’a pas de secret, pas d’arcane, pas d’initiation
si ce n’est la vraie compréhension du pouvoir de l’amour
et que, si on le veut, le monde changera,
mais seulement si on se change soi-même d’abord.

Elle reconnaît tous les grands enseignants de tous les âges
qui ont manifesté la vérité de l’amour.

Ses participants pratiqueront
la vérité de l’amour de tout leur être.

Elle ne cherche pas à enseigner mais à être,
et par cet état d’être, à enrichir.

Elle reconnaît la planète entière comme étant un Etre
dont nous sommes tous une partie.

Elle reconnaît que le temps est venu
pour la suprême transmutation,
l’acte alchimique ultime du changement
conscient de l’ego du monde
dans un retour volontaire dans le Tout.

Elle ne se proclame pas à haute voix
mais dans les sphères subtiles de l’amour.

Elle salue tous ceux qui dans le passé
ont montré la voie et en ont payé le prix.

Ses membres se reconnaîtront par leurs œuvres et leur être,
et par leurs yeux, et par aucun autre signe extérieur
qu’une accolade fraternelle.

Ses membres consacreront leurs vies
à l’amour silencieux de leur prochain,
leur environnement et la planète,
tout en accomplissant leur tâche,
si exaltée ou humble soit-elle.

Elle reconnaît la suprématie de la Grande Idée
qui ne peut être accomplie
que si la race humaine pratique l’amour.

Elle n’a pas de récompense à offrir
ni ici ni dans l’au-delà,
si ce n’est la joie ineffable d’être et d’aimer.

Ses membres chercheront à faire avancer
la cause de la compréhension,
faisant le bien en restant dans l’ombre,
et enseignant seulement par l’exemple.

Ses membres guériront leur prochain,
leur communauté et notre planète.
Ses membres ne connaîtront aucune peur et point de honte,
et leur connaissance l’emportera envers et contre tout.

Tous ceux qui en font partie appartiennent
à l’Eglise de l’Amour.

Publicités

Publié par

phil211060

Free-lance Ecrivain – Poète – Romancier – Récits de Vie – Création de Marques – Consultant en Propriété Intellectuelle - Rédacteur – Enseignant (instituteur primaire). Mon profil et mon parcours peuvent être qualifiés d'atypique.  Franchise, honnêteté, créativité, inventivité, esprit d'initiative, telles sont les qualités que je me reconnais. Et j'ai les défauts de mes qualités... Trilingue, français, néerlandais, anglais, j'ai une très grande aisance dans le domaine informatique. J'aime ma langue maternelle, le français. J'aime les mots, j'aime rédiger, j'aime écrire.  Et j'aime enseigner également... Le parcours a commencé par une scolarisation aisée, des études et un diplôme (secondaire supérieur) en sciences économiques, ensuite un diplôme en psycho-pédagogie (instituteur primaire). Ma vie professionnelle a débuté par l'enseignement. J'ai enseigné pendant 7 ans, en tant qu'instituteur dans la région bruxelloise. Ayant quelque peine à trouver une synergie avec l'enseignement officiel, je me suis dirigé vers le secteur privé. Plus exactement en propriété intellectuelle, en tant qu'assistant juridique ("paralegal"), avec une spécialisation dans le domaine des marques, gestion de porte-feuilles de marques et en informatique (intranet, internet, communication, publication...), expérience qui a duré plus de 15 ans, en Belgique et en Suisse. J'ai également touché au journalisme, pendant 3 ans, en tant que « free-lance ». J'ai ensuite quitté l'Europe et me suis installé en Inde pendant 3 ans où j'ai collaboré avec une ONG, les Écoles de la Terre, et ensuite une Unité commerciale à Auroville qui s'occupait de la problématique de l'eau. J'étais en charge de la communication. Je suis revenu en Europe, et j'ai eu quelques difficultés à retrouver un emploi, vu mon âge et mon parcours « original »... J'ai travaillé brièvement en tant que « Guide pour la diversité », dans le secteur social. Je suis actuellement libre et disponible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s