Propos Osés 1: « Le Reiki »

Propos Osés 1: « Le Reiki »

 Je vous livre cet écrit dans le but de vous informer dans un premier temps, de vous transmettre mon ressenti et de vous faire part de quelques expériences en la matière dans un second temps. Si le sujet vous intéresse, il me paraît important de solliciter votre attention sur l’intégralité du présent message. Si vous désirez le partagez, je vous demande par conséquent de respecter l’intégralité du texte et de ne point le couper. Merci.

Par respect, je ne citerai aucun nom de personne ou d’entité qui sont mises en question dans le texte car cela me paraît inopportun et inapproprié. Je vous confirme simplement que ceci est réalisé en toute bonne foi, sur base d’expériences vécues et que ce que j’avance est vérifiable.

Présentation du Reiki par quelques « Maîtres » de tradition Usui. Je cite quelques passages qui me paraissent significatifs de 2 syllabus destinés aux « initiés ». Pourquoi 2? Même s’ils revendiquent la même tradition Usui comme source, il existe des approches différentes voire des divergences selon les « initiateurs ». Vous pouvez, si vous le désirez, compléter cela par les innombrables publications en ligne disponibles sur internet et sur les différentes « écoles » de Reiki.

Syllabus 1 (extraits choisis)

Le Reiki est une médecine non conventionnelle d’origine japonaise, une méthode naturelle de rééquilibrage énergétique par imposition des mains.

Le Reiki désigne l’Énergie Universelle de Vie dont les infinies variations constituent l’étoffe même du monde visible et invisible. L’Univers tout entier est l’expression d’une seule et même énergie. Cette Force Originelle est identique à tout être et toute chose. Dans son principe absolu le Reiki représente le Souffle de Vie primordiale et dans son aspect relatif, la faculté de le canaliser par imposition des mains.

L’Art de pratiquer le Reiki se transmet par des initiations suivant la tradition USUI. Le principe sacré de l’initiation crée l’ouverture d’un canal pour la guérison. Comme c’est souvent le cas dans le domaine des pratiques philosophico mystiques, on associe à ces initiations une certaine notion de transmission de connaissances ou de pratiques ancestrales, une notion peu familière dans nos sociétés occidentales modernes.

Sa vocation à canaliser l’Energie Vitale rééquilibre l’organisme, accroît la capacité de défense de celui-ci en stimulant le système immunitaire afin d’éviter un dysfonctionnement et l’origine de nombreux troubles.

A des vertus curatives s’ajoutent des effets de dynamisation et de profonde détente. Il intervient à la racine du mal et ne traite pas uniquement les symptômes.

Une des caractéristiques distinctives du Reiki est que n’importe qui pourrait devenir praticien facilement et rapidement. Une initiation au premier degré qui nécessite un week-end suffirait, et on pourrait aussitôt se traiter soi-même ou traiter les gens de son entourage.

Certains praticiens associent le Reiki à l’activation des 7 chakras du yoga. Ce système de l’Inde est connu au Japon à travers le système bouddhiste, lequel s’appuie sur 5 centres subtils correspondant aux 5 éléments, et le Shintô/Taoïsme, comme l’acupuncture, sur un système de 3 centres subtils.

Le Reiki appartient aux approches dites énergétiques, dans lesquels le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne. Cette habilité est habituellement associée à des techniques de méditation ou à des disciplines de pratique spirituelle comme il en a existé sous une forme ou une autre, dans la majorité des cultures à travers l’histoire. Mais le Reiki se distingue de ces pratiques traditionnelles puisqu’il est dépouillé de toute attache religieuse et qu’il ne demande aucun cheminement spirituel particulier.

On allègue généralement que le Reiki serait une vieille technique traditionnelle que Mikao Usui aurait redécouverte lors d’un « Satori », une expérience d’illumination philosophico mystique du bouddhisme zen. On retrouve en effet des traces d’approches de guérison par l’imposition des mains dans la tradition des tantras du bouddhisme tibétain, ainsi que dans les védas de l’Hindouisme qui l’a précédé. Par contre, rien de tel dans les systèmes médicaux dont ils sont issus, qu’ils soient tibétains ou ayurvédiques.

On raconte que le fondateur Mikao Usui (1865-1926) était un théologien chrétien qui enseignait à l’université et que sa quête aurait commencé après que ses étudiants lui eurent demandé quelle était, exactement, la technique de guérison à laquelle avait eu recours Jésus-Christ pour faire les miracles que rapportent les Évangiles.

Toutefois on explique plutôt qu’Usui a d’abord été envoyé très jeune dans un monastère bouddhiste, puis qu’il a étudié les arts martiaux. Il aurait aussi côtoyé un érudit japonais converti au christianisme, mais n’aurait pas été lui-même diplômé en théologie. La référence au christianisme viendrait d’une erreur, volontairement introduite par Hawayo Takata, qui fut la première à vouloir faire connaître cette discipline en Occident.

De fait, Usui n’était pas médecin, mais un moine bouddhiste, un mystique qui s’adonnait à une ascèse spirituelle rigoureuse. D’après ce que l’on sait des pratiques philosophico mystiques bouddhistes et védiques, la guérison par l’imposition des mains et divers autres phénomènes auraient résulté du travail spirituel de l’adepte. Ils constituaient des « effets secondaires désirables », mais n’étaient pas considérés comme une fin en soi, et il était conseillé aux adeptes de montrer un certain détachement à leur endroit.

Usui et son successeur Hayashi (qui aurait reçu juste avant la mort d’Usui l’autorisation de mettre l’accent sur les aspects thérapeutiques du Reiki en les isolant de l’ascèse et de la pratique spirituelle) auraient donc ouvert la porte à deux transformations majeures dans le monde du mysticisme et dans le domaine médical:

  • Tout en conservant l’aspect mystique des initiations, des rituels et des symboles secrets, ils ont retiré de l’approche toute exigence de démarche spirituelle personnelle.
  • Ils ont introduit le mysticisme dans la pratique médicale: la guérison provenant d’interventions « énergétiques » et la formation ne consistant pas en un enseignement de type académique ou technique, mais en une série d’initiations ritualisées transmises de maître à disciple.

Le Reiki vise à harmoniser les fonctions de l’organisme et s’adapte de lui-même aux besoins spécifiques de la personne, tant sur le plan physique, mental ou spirituel. Il renforce les différentes pratiques et évolutions personnelles.

Le Reiki a des effets multiples et variés. Il accélère le processus de guérison en cours et la convalescence, il dissout les blocages et favorise la créativité, il aide à l’élimination des toxines et draine l’organisme, vitalise le corps et l’esprit. Il apporte un calme mental, une paix intérieure et un bien-être en général.

Il n’existe aucune règlementation officielle permettant d’encadrer une quelconque certification.

D’innombrables écoles commerciales de Reiki et/ou new-age sont proposées dont le Reiki Shamballah et le Reiki Karuna.

L’enseignement, qui comporte des initiations ritualisées, est transmis par un maître ayant reçu les initiations suivant une chaîne remontant à Usui.

Un maître Reiki doit pouvoir fournir la liste des maîtres qui ont transmis leurs enseignements jusqu’à lui.

  • Le premier degré (Shoden) est censé reconnecter à la « source universelle », l’initié devant acquérir la capacité consciente de canaliser le Reiki par imposition des mains. L’élément primordial de ce premier niveau est « l’ouverture du canal » qui dès lors, devient accessible en tout temps et pour toujours. L’étudiant apprend aussi à se concentrer sur l’énergie qu’il canalise désormais et sur les déséquilibres qui se manifestent dans son propre organisme (sur les plans physiques, émotionnels, intellectuel et spirituel). Il commence par se soigner lui-même avant de soigner les autres. Il est recommandé de pratiquer pendant un minimum de 3 à 6 mois avant de passer au niveau suivant.
  • Le deuxième degré (Okuden) aurait pour rôle de renforcer la connexion à l’énergie du Reiki. Pour cela, l’étudiant apprend à manipuler 3 sons et 3 symboles précis et à les utiliser à des fins spécifiques (guérison, harmonisation, travail à distance, etc.). Il aide à travailler sur une « guérison intérieure ».
  • Le troisième degré (Shinpiden) appelé niveau Maître, s’adresse à ceux qui souhaitent enseigner cette technique et transmettre les initiations. Il n’est pas nécessaire pour un praticien d’avoir complété ce niveau puisque cette étape ne vise pas à améliorer sa capacité de guérir. Nombreux sont donc les praticiens à ne pas le faire.

Le coût des initiations est très variable. Certaines écoles affirment que le prix doit être élevé, ce qui serait garant du sérieux et de la motivation sincère des candidats (1.000 Euros pour chacun des 2 premiers niveaux et 10.000 Euros pour le troisième). D’autres souhaitent que le Reiki soit accessible au plus grand nombre et demandent des tarifs bien inférieurs. Les tarifs préconisés sont de 180 Euros pour un premier degré, 420 Euros pour un deuxième degré et de l’ordre de 1.500 Euros pour la maîtrise.

Les 5 principes du Reiki (Gokai) ont été énoncés par Mikao Usui.

Juste aujourd’hui

  1. Ne te mets pas en colère
  2. Ne te fais pas de souci
  3. Sois rempli de gratitude
  4. Accomplis ton devoir avec diligence
  5. Sois bienveillant avec les autres (et toi-même)

Même si l’Énergie du Reiki va uniquement dans le sens positif, souvenez-vous qu’on ne pratiquera pas le Reiki contre la volonté d’une personne, ou dans le but d’obtenir quelque chose de quelqu’un.

On s’en remet simplement à la Force Universelle de Vie.

C’est comique que, d’après les lamas occidentaux, le seul état non décrit dans les soutras soit celui de la culpabilité. Comme quoi, notre civilisation judéo-chrétienne a bel et bien inventé quelque chose à elle toute seule… Soit. C’est un autre sujet.

La colère est une des cinq émotions perturbatrices « de base ». C’est la plus évidente, peut-être. En tous cas, c’est elle que l’on repère le plus facilement. La colère est liée à une de ces trois émotions de base de l’ego: « j’aime pas ». Elle est l’expression du rejet.

Idéaux Reiki

L’art secret d’inviter le bonheur

Le médicament miraculeux contre tous les maux

Juste aujourd’hui, ne te mets pas en colère

Ne te fais pas de souci et sois reconnaissant

Aime ton travail et respecte les êtres vivants.

Chaque matin et chaque soir,

Prie ces mots avec ton coeur

Et chante ces mots.

Le Reiki Usui pour l’amélioration du corps

et de l’esprit.

Le Fondateur

Mikao Usui

Syllabus 2 (extraits choisis)

Les 5 principes du Reiki devraient être récités à haute voix matin et soir

  1. Ne te mets pas en colère aujourd’hui
  2. Ne te fais pas de soucis aujourd’hui
  3. Sois reconnaissant aujourd’hui
  4. Travaille dur aujourd’hui
  5. Sois aimable envers les autres aujourd’hui

Un mémorial a été érigé au Japon sur lequel il est dit que: « le Reiki non seulement guérit les maladies mais qu’il amplifie aussi les capacités innées, équilibre l’esprit, rend le corps sain et, par conséquence, aide à être heureux. »

Le but final est de comprendre l’ancienne méthode secrète pour être heureux et par conséquence être capable de soulager beaucoup de problèmes physiques. En mettant ces principes en pratique, on acquerra l’esprit tranquille des anciens sages.

Il faut commencer par travailler sur soi-même.

Démarrer et terminer chaque journée par une petite méditation.

Pratiquer les grands principes, être correct et calme.

Travailler sur son coeur et agir au départ du coeur.

Si le Reiki se répand au niveau mondial, il touchera le coeur des humains et la moralité de la société. Il aidera beaucoup de personnes et la Terre dans sa totalité.

C’est une bénédiction universelle d’avoir reçu le Reiki du Dr. Usui et d’être capable de la passer à d’autres.

Au moment de la seconde guerre mondiale, ce qui venait du Japon n’était guère apprécié en occident. C’est probablement la raison pour laquelle Madame Takata a « christianisé » l’historique du Reiki, alors que Mikao Usui était bouddhiste et que le Reiki, qu’il a appelé une « méthode originale » trouve ses racines dans le bouddhisme (tout en étant accessible à toute personne, indépendamment des croyances, religions ou philosophie). C’est ce « petit emballage » qui a permis au Reiki de sortir des frontières du Japon pour parvenir jusqu’à nous.

Passant sur le corps dans ses moindres détails, les mains deviennent sensibles et capables de déterminer la moindre congestion interne et sa cause, qu’il s’agisse d’un désordre physique ou mental, aigu ou chronique. Le Reiki rendra à l’organisme son fonctionnement normal sans aucun médicament et sans aucun traitement traumatisant.

Avec un sang neuf, une bonne circulation, le système nerveux et glandulaire rénovés, on peut rajeunir de cinq à dix ans!

L’initiation au Reiki accompagne et accélère tout processus de développement spirituel. Le Reiki ouvre l’esprit, accroît la conscience: c’est une source de changement et de bénédiction. Pour certains, il est aussi à l’origine d’une évolution psychologique.

Après avoir été « initié », il suffit d’appeler le Reiki, de se concentrer et de poser les mains sur le corps en ayant la ferme intention de soigner. L’énergie Reiki commencera automatiquement à couler. Reiki a sa propre intelligence et sait exactement où aller et que faire.

Le praticien est simplement un canal permettant à l’énergie Divine de se déverser dans le patient.

Le Reiki agit toujours mais pas nécessairement à l’endroit où nous le souhaitons.

D’autre part, il est possible que les effets des traitements ne se fassent ressentir que beaucoup plus tard. Mais une chose est certaine: Le Reiki agit toujours! Ayez donc confiance…

Le Reiki est une énergie illimitée, inconditionnelle, dont l’origine est spirituelle. Elle est d’une pureté absolue et capable de soigner le corps, l’âme et l’esprit. Seule une énergie spirituelle peut véritablement permettre la guérison spirituelle de la conscience, dont la guérison du corps ne sera qu’une conséquence. C’est une énergie douée d’intelligence et d’amour impersonnel. C’est une énergie de compassion qui s’exprime de manière juste, appropriée et s’adapte spontanément selon les circonstances, car elle n’est pas la manifestation d’une intention.

L’initiation est une cérémonie sacrée et le contact est établi. Aucune erreur, aucun doute ne sont possibles parce que nous nous associons à l’Esprit Divin. C’est l’Absolu.

Commentaires (qui n’engagent que moi)

Alléluia ou plutôt Eurêka !!! Enfin une Vérité Une, indivisible et indéfectible! En un mot: la visitation! (la visite à Sion, pour sourire, faisons toutefois gaffe à ne pas nous tromper de Sion!)

Sachez que ce qui précède n’est qu’une partie des vertus attribuées au Reiki. Je pense toutefois qu’elles suffisent amplement pour se faire une opinion claire du sujet.

On se croirait dans le « Mythe de Prométhée » …

Avant de poursuivre, permettez-moi de vous signaler que je me suis inspiré de textes déjà publiés sur le sujet tout en ajoutant mon ressenti. Cessons d’être gentils, soyons vrais, si vous le voulez bien.

Sur le personnage Usui …

Que d’ombres dans les explications qui nous sont transmises. Remarquez au passage l’utilisation fréquente du mode conditionnel… Et pour cause!

Enfin, après des siècles d’ignorance, un nouveau sauveur est né. Il s’agit de Mikao Usui, le « redécouvreur » (ou l’inventeur…) du Reiki.

Usui aurait été pasteur, (ou moine catholique pour d’autres), recteur de l’université chrétienne « Doshisha » de Kyoto à la fin du 19è S.

Ses élèves lui ayant demandé de leur montrer la méthode guérison qu’employait Jésus, Usui se lança pour une période approximative de 10 ans en quête de cette fameuse méthode.

Les autorités chrétiennes du Japon n’ont pas apprécié et ont rappelé le fameux docteur à l’ordre. Sans doute parce qu’il semblait ne rien comprendre aux conceptions chrétiennes du miracle (Dieu seul guérit et ne fonctionne pas comme un distributeur automatique de super pouvoirs), et que les recherches dans lesquelles il s’engageait pour répondre aux questions de ses étudiants s’orientaient plutôt vers l’occultisme magique que vers la foi monothéiste.

Après avoir cherché en vain à travers le monde le fameux « truc » dont Jésus usait pour guérir les malades, de guerre lasse il finit par se rabattre sur le bouddhisme pour y trouver la recette magique.

Il suffisait de convertir le Jésus historique en adepte de Bouddha pour rester cohérent avec la question de départ. Usui aurait obtenu lors de son périple de recherche, une licence de théologie (un doctorat selon d’autres biographes) à l’université chrétienne « Divinity School » de Chicago.

Notons toutefois que cette biographie du gourou comporte certainement des éléments de « Légende dorée » (l’effet de l’âge d’or sans doute!). Ainsi le maître Reiki William Rand, ayant fait des recherches sur Usui, n’a trouvé aucune mention de Mikao Usui à l’université de Do Shisha au Japon, que ce soit comme directeur, professeur ou élève.

De plus, il ne trouva aucune trace de son nom comme élève de l’université de Chicago ou comme titulaire d’une licence ou d’un doctorat.

Le Reiki et ses références aux traditions et sa position face à la spiritualité

Dixit: « La référence au christianisme viendrait d’une erreur, volontairement introduite par Hawayo Takata, qui fut la première à vouloir faire connaître cette discipline en Occident. » … Là c’est le pompon! Une erreur volontaire! En d’autres termes, oserais-je dire une manipulation? Oui j’ose!

Autre remarque: Usui, juste avant sa mort, aurait donné à son successeur Hayashi l’autorisation de mettre l’accent sur les aspects thérapeutiques du Reiki en les isolant de l’ascèse et de la pratique spirituelle… Et pourtant, la pratique rituelle, le « Divin » sous certaines formes choisies, la prière et les mantras, les icônes et la vénération, le secret et l’aspect initiatique sont omniprésents dans le Reiki! Je me demande comment quelqu’être qui n’a aucune inclination à la spiritualité pourrait se fondre dans le chaudron énergétique du Reiki, chaudron empli en permanence de la conscience divine…

Il nous faut retourner au contexte de l’époque 1926 … Alors qu’il était réservé exclusivement aux japonais à l’origine, le Reiki se prépare doucement à être introduit en Occident (vers 1937). Quoi de plus normal dès lors que de faire des yeux doux au christianisme (au sens large du terme) qui est à cet endroit la religion la plus répandue. En même temps, dans les années 30-40, les occidentaux intéressés par les spiritualités orientales ne sont pas légion et donc, d’un coup de baguette magique, notre moine ascète décide que la pratique spirituelle n’est plus nécessaire pour recevoir l’enseignement du Reiki… Le mystique Usui se serait-il transformé en homme d’affaires avisé et gourmand en ratissant au plus large? Appelez cela comme vous voulez, je n’y vois qu’une maligne stratégie commerciale!

Et de fait, Usui était bel et bien un homme d’affaires qui après avoir fait faillite s’est intéressé à la spiritualité. Là, les faits historiques sont avérés.

On nous dit: « Le Reiki appartient aux approches dites énergétiques, dans lesquels le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne. Cette habilité est habituellement associée à des techniques de méditation ou à des disciplines de pratique spirituelle comme il en a existé sous une forme ou une autre, dans la majorité des cultures à travers l’histoire. Mais le Reiki se distingue de ces pratiques traditionnelles puisqu’il est dépouillé de toute attache religieuse et qu’il ne demande aucun cheminement spirituel particulier. »…

« Cette habilité »… Il est malin le bougre, il va s’atteler à décrypter, à s’accaparer et à vendre l’énergie universelle! Quoi de plus tentant dès lors que de jouer à Dieu en le remplaçant par « Reiki », sans besoin pour le client d’être sur un cheminement spirituel (c’est vraiment magique ce truc!), et de promettre des pouvoirs hors du commun? Car lorsque l’on nous dit, je cite: « Dans son principe absolu le Reiki représente le Souffle de Vie primordiale et dans son aspect relatif, la faculté de le canaliser par imposition des mains. », c’est bien de Dieu dont il s’agit pour quelqu’un qui est animé par la Foi et de s’ériger en co-créateur…

Dixit: « Au moment de la seconde guerre mondiale, ce qui venait du Japon n’était guère apprécié en occident. C’est probablement la raison pour laquelle Madame Takata a « christianisé » l’historique du Reiki, alors que Mikao Usui était bouddhiste et que le Reiki, qu’il a appelé une « méthode originale » trouve ses racines dans le bouddhisme (tout en étant accessible à toute personne, indépendamment des croyances, religions ou philosophie). C’est ce « petit emballage » qui a permis au Reiki de sortir des frontières du Japon pour parvenir jusqu’à nous. »…

Il n’y a rien à dire, les « Maîtres » Reiki sont très habiles avec leur « petit emballage »,… En passant et juste pour sourire, un emballage est appelé par les distributeurs commerciaux « forme de conditionnement »… Vous avez dit hasard?

Sur le coût du Reiki

Ensuite de quoi, on nous affirme ceci: « Une des caractéristiques distinctives du Reiki est que n’importe qui pourrait devenir praticien facilement et rapidement. Une initiation au premier degré qui nécessite un week-end suffirait, et on pourrait aussitôt se traiter soi-même ou traiter les gens de son entourage. ». Là, il est clair que le « Maître » a très bien compris les attentes des occidentaux prêts à s’ouvrir à une technique de l’esprit pour autant que cela rapporte des pouvoirs utilisables très rapidement (un seul week-end, qui dit mieux?) pour améliorer le niveau de bien-être de sa personne (pour rappel, cette énergie est d’une pureté absolue et capable de soigner le corps, l’âme et l’esprit… c’est la totale!) et mieux encore de son entourage! Il va même ensuite pouvoir agir à distance! Woawwwww… Eurêka, nous allons trouver le « Secret » du bonheur. Pour un marchand de bonheur, le Reiki est vraiment le « truc » infaillible et, cerise sur le gâteau qui peut rapporter gros!

« Le coût des initiations est très variable. Certaines écoles affirment que le prix doit être élevé, ce qui serait garant du sérieux et de la motivation sincère des candidats (1.000 Euros pour chacun des 2 premiers niveaux et 10.000 Euros pour le troisième). D’autres souhaitent que le Reiki soit accessible au plus grand nombre et demandent des tarifs bien inférieurs. Les tarifs préconisés sont de 180 Euros pour un premier degré, 420 Euros pour un deuxième degré et de l’ordre de 1.500 Euros pour la maîtrise. »…

Le plus gourmand de ces maîtres qui te délestera de 12.000 euros pour l’initiation complète est sans doute le plus « généreux » car il sera garant du sérieux et de ta motivation sincère! Bêle mon mouton, le berger te le dit!

Nous y voilà! Le « Maître » dollar (ou euro ou franc suisse) montre le bout de son nez! Alors abordons ce point sensible en toute franchise. La première remarque que je ferai est que cette présentation n’est pas exhaustive. Il existe des enseignants Reiki qui ne demandent rien. Il me paraît bien de le préciser. Ils vont même plus loin en interdisant à leurs « élèves » de faire commerce de la technique Reiki. Eux au moins ne sont pas vénaux. A moins qu’ils n’utilisent le Reiki que comme produit d’appel et qu’ensuite ils vous proposent des techniques encore plus « magiques », mais cette fois moyennant rétribution. Technique de la gratuité (au tout début) très couramment appliquée dans les cercles de développement personnel. Juste pour appâter le client…

Cette curieuse présentation des tarifs existants a un sens commercial, bien évidemment. Le « Maître » en question par son tour de passe-passe induit, puisqu’il pratique le tarif le plus bas de ceux qu’il a cités, que chez lui vous aurez le privilège d’être initié au moindre prix. Il se fait passer pour une grande âme généreuse!

Regardons un peu plus près de quoi il en retourne si vous le voulez bien.

Dans le Principe, et dans une démarche spirituelle saine, lorsque l’on reçoit un don de l’Univers ou de la Source (la Source me parle plus…), je ne vois aucune raison d’en faire commerce car une telle pratique est contraire à ce que je nomme « l’éthique spirituelle ».

A cet argument, il m’a souvent été répondu que cette personne, ce « Maître » doit bien gagner sa vie. Pour autant qu’il n’ait pas d’activités annexe rémunératrice, je veux bien considérer la chose. Alors sortons la calculette et soyons limpides, si possible!

En présupposant que cette technique est réellement efficace, qu’elle garantisse une bonne santé pour vous et votre entourage et qu’ainsi elle améliore de manière spectaculaire votre niveau de bien-être (âme, corps et conscience), je peux librement supposer que le « Maître » n’éprouvera aucune peine à trouver 12 élèves par mois. Sachant que l’initiation peut se faire par groupe restreint, disons 4 personnes, cela nous donne 3 groupes de 4 élèves…

Si l’on se base sur une initiation à 3 niveaux (certains maîtres gourmands se laissent aller à une initiation à 11 niveaux! Où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir) et supposant que la formation dure 48h pour les 3 niveaux, sur base d’un tarif horaire de 10 euros, voici le résultat comptable:

Chaque élève devra s’acquitter d’un montant de 480 euros pour l’initiation complète, lui donnant accès à devenir lui-même instructeur.

Le « Maître » aura formé 12 personnes et aura donc perçu un salaire de 5.760 Euros pour une prestation de 144 h. sur une base mensuelle. Un travail d’un peu plus de 7 h par jour sur une base de 20 jours de travail mensuel, et donc en moyenne 10 jours de détente par mois.

Comme cette initiation ne se fait pas sur une échelle mensuelle (faut qu’ils digèrent toute cette énergie!), nous pouvons étaler cela par an et il faudra au « Maître » trouver 144 élèves-clients par an. Cela peut paraître beaucoup mais, soyons sérieux un instant, si cette technique tient réellement ses promesses, il me paraît évident que trouver 144 personnes sur base annuelle qui après une formation complète n’auront plus de problèmes de santé, qui pourront se guérir (âme, corps et conscience!) et guérir autrui et qui pourront elles-même commercialiser cette technique en initiant d’autres, ne posera pas le moindre problème! Cela coule de source! Si le Reiki « marche », bien évidemment,…

Pour rappel, je cite: « Avec un sang neuf, une bonne circulation, le système nerveux et glandulaire rénovés, on peut rajeunir de cinq à dix ans! » (Les industries pharmaceutiques et cosmétologiques n’ont qu’à bien se tenir! Le Reiki c’est du « Botox » sous forme énergétique dirait-on).

L’initiation au Reiki accompagne et accélère tout processus de développement spirituel. Le Reiki ouvre l’esprit, accroît la conscience: c’est une source de changement et de bénédiction. Pour certains, il est aussi à l’origine d’une évolution psychologique. »… Une véritable potion magique!

Toutefois, les prix tels qu’annoncés par notre « Maître Reiki » sont bien différents!

Dixit: « Les tarifs préconisés sont de 180 Euros pour un premier degré, 420 Euros pour un deuxième degré et de l’ordre de 1.500 Euros pour la maîtrise. »… Soit 2.100 Euros par client complètement formé. A raison d’une moyenne de douze « clients » par mois: 25.200 Euros de salaire mensuel. C’est pas beau ça! Oh Riche Maître!

Et que dire de ceux qui appliquent des tarifs tels que: «  1.000 Euros pour chacun des 2 premiers niveaux et 10.000 Euros pour le troisième »… Soit 12.000 Euros par formation. Là c’est vraiment du « sérieux ». Cela doit être un Reiki vraiment particulier, style Reiki puissance 6, vu le prix… La formation en question comprend peut-être un voyage au Japon,… A raison d’une moyenne de douze « clients » par mois: 144.000 Euros de salaire mensuel. C’est le « Nirvana » ça! Oh Riche Maître!Oh Très Riche Maître Bienveillant!

Le fait que ce produit spirituel ne soit pas le moins du monde encadré (je cite: « Il n’existe aucune règlementation officielle permettant d’encadrer une quelconque certification. D’innombrables écoles commerciales de Reiki et/ou new-age sont proposées dont le Reiki Shamballah et le Reiki Karuna »), toutes les dérives sont permises, et ce n’est pas de l’imagination de ma part, croyez-moi.

Par ailleurs, les références et compétences des « Maîtres » sont difficilement vérifiables, quoi de plus normal puisque la source même du Reiki est ombrageuse.

Sur le conditionnement mental induit par le Reiki

Je cite: « La colère est une des cinq émotions perturbatrices « de base ». C’est la plus évidente, peut-être. En tous cas, c’est elle que l’on repère le plus facilement. La colère est liée à une de ces trois émotions de base de l’ego: « j’aime pas ». Elle est l’expression du rejet. »

Pour être bien, l’élève se devra donc de tout aimer! Ben voyons… Le lien est clair: la mouvance théosophico new-age est bel et bien présente et j’y reviendrai par après et dans d’autres écrits car c’est un point fondamental de la trame qui est en train de se mettre en place et de vous balader dans le monde de la confusion. Le leurre de « l’amour inconditionnel ». La théorie du « Tout est Bien ». Ici, on peut parler de message subliminal pervers qui va toucher votre subconscient et là, à mon sens, nous abordons le marécage de la manipulation mentale et la déresponsabilisation comme règle universelle… Il est bon de relever encore son degré de vigilance (dans le sens bouddhiste du terme et non sarkozyste!).

Dixit: « Le but final est de comprendre l’ancienne méthode secrète pour être heureux et par conséquence être capable de soulager beaucoup de problèmes physiques. En mettant ces principes en pratique, on acquerra l’esprit tranquille des anciens sages.

Il faut commencer par travailler sur soi-même.

Démarrer et terminer chaque journée par une petite méditation.

Pratiquer les grands principes, être correct et calme.

Travailler sur son coeur et agir au départ du coeur.

Si le Reiki se répand au niveau mondial, il touchera le coeur des humains et la moralité de la société. Il aidera beaucoup de personnes et la Terre dans sa totalité.

C’est une bénédiction universelle d’avoir reçu le Reiki du Dr. Usui et d’être capable de la passer à d’autres. ».

Un peu plus loin, on nous dit: « Le Reiki est une énergie illimitée, inconditionnelle, dont l’origine est spirituelle. Elle est d’une pureté absolue et capable de soigner le corps, l’âme et l’esprit. Seule une énergie spirituelle peut véritablement permettre la guérison spirituelle de la conscience, dont la guérison du corps ne sera qu’une conséquence. C’est une énergie douée d’intelligence et d’amour impersonnel. C’est une énergie de compassion qui s’exprime de manière juste, appropriée et s’adapte spontanément selon les circonstances, car elle n’est pas la manifestation d’une intention. »

Dans un premier temps, on nous parle d’un « but final » et ensuite on affirme que le Reiki n’est pas la manifestation d’une intention… Bizarre autant qu’étrange, il nous faut certainement avoir été « initié » ou programmé, c’est selon, pour intégrer une telle contradiction.

Un autre point curieux se trouve dans l’énoncé des principes du Reiki, plus particulièrement sur le quatrième principe. Le premier syllabus nous dit: « Accomplis ton devoir avec diligence », le second dit: « Travaille dur aujourd’hui ». Pour des « Maîtres » qui œuvrent sur l’énergie, il est bon de leur rappeler que les mots ont également une énergie, une signification et même une symbolique; sur ce point précis, il me semble que les énergies en question sont quelque peu différentes, et c’est peu dire. Pour rappel, au niveau étymologique, le terme « travailler » prend sa source dans le mot « torture » (travail: du latin trepalium, instrument de torture). En plus, il nous faut travailler « dur ». Bon courage aux futurs initiés…

Si dans les 5 principes de base du Reiki, nous constatons déjà des discordances, à quoi devons-nous nous attendre par la suite!

Pourquoi des symboles secrets et magiques???

A la 2ème initiation, l’élève (ou le client!) aura l’honneur de se voir confier les 3 symboles (secrets et réservés aux initiés! Japonais de surcroît…) qui ouvrent la porte des guérisons miraculeuses… Puisqu’il est fait référence à une énergie « Divine »… le Reiki nous propose un Dieu qui sélectionne ses enfants! C’est le Dieu nouveau, celui d’un nouveau paradigme, accessible uniquement aux « élus »… Woaw, c’est vrai qu’Usui a tout changé. Quel magicien adoré! (si je suis élu!…).

Sur les prétentions et assertions du Reiki

On nous affirme que le Reiki est une énergie spirituelle intelligente qui plus est va guérir la maladie et la cause de la maladie! Hé oui, elle est très intelligente cette technique! Mage o’magie!

« Même si l’Énergie du Reiki va uniquement dans le sens positif »… Là, il est clair que les Reikis n’adoptent en rien le principe du Yin Yang, principe qui nous dit clairement que rien n’est entièrement positif, ni négatif. Et pourtant, c’est le symbole du Yin Yang qui est repris sur un « certificat d’initiation », le symbole original étant entouré par 4 fois le terme Reiki!). S’agirait-il d’une autre « erreur volontaire »? Soit, nous prenons note que la prétention du Reiki est d’être uniquement positif et immuable. Excusez du peu 😉 …

« Le Reiki vise à harmoniser les fonctions de l’organisme et s’adapte de lui-même aux besoins spécifiques de la personne, tant sur le plan physique, mental ou spirituel. Il renforce les différentes pratiques et évolutions personnelles. ». Le Reiki est intelligent, c’est le miracle!

Comment se fait-il qu’une telle pratique proposant de telles allégations non attestées, tant sur le plan scientifique que médical, soit autorisée? Hé oui, les « Maîtres » Reiki sont sournois. Ils obéissent à une obligation légale et ouvrent le parachute juridique. Ce parachute consiste simplement à mentionner que cette technique ne peut se substituer aux soins de la profession médicale! Sans cela, ils pourraient être poursuivis pour « pratique illégale de la médecine », voire être considérés comme mouvement « sectaire »… Le tour est joué même si en ayant « gobé » toutes les assertions de l’initiation, une question vous vient à l’esprit: « Mais de quelle utilité sera mon médecin, mon pharmacien, mon gynécologue, mon psy… désormais? » car je vais guérir mes maladies, corporelles et psychiques, ET leurs causes! En plus, je vais pouvoir moi-même jouer au docteur, au guérisseur car le Reiki est plus fort, et sans médicament… Wow, c’est miraculeux ça!

Sur l’aspect syncrétique du Reiki

« Certains praticiens associent le Reiki à l’activation des 7 chakras du yoga. Ce système de l’Inde est connu au Japon à travers le système bouddhiste, lequel s’appuie sur 5 centres subtils correspondant aux 5 éléments, et le Shintô/Taoïsme, comme l’acupuncture, sur un système de 3 centres subtils.

On retrouve en effet des traces d’approches de guérison par l’imposition des mains dans la tradition des tantras du bouddhisme tibétain, ainsi que dans les védas de l’Hindouisme qui l’a précédé. Par contre, rien de tel dans les systèmes médicaux dont ils sont issus, qu’ils soient tibétains ou ayurvédiques. »

Il apparaît clairement ici que le Reiki n’est pas ce que l’on peut appeler une nouveauté mais bien le fruit d’un syncrétisme douteux.

C’est donc le résultat d’un savant mélange de christianisme (pour rappel le Verbe nous indique que Jésus et par après les Apôtres utilisaient cette technique d’imposition des mains), de yoga, d’hindouisme, de bouddhisme, de shintoïsme. Mais toutes ces belles traditions n’ont rien compris puisqu’ils n’ont pas intégré cette technique dans leur systèmes médicaux. Seul le « Reiki » a eu cet éclair d’intelligence.

Sur le vampirisme énergétique

Nombre de ces « Maîtres » utilisent une technique curieusement omise par James Redfield dans la Prophétie des Andes, un livre cher à leurs yeux car traitant de l’énergie et en particulier de l’énergie universelle. Pour celles et ceux qui n’auraient pas lu cette prophétie, je me permets de rappeler que Redfield parle dans les premières prophéties des techniques utilisées pour vampiriser l’énergie d’autrui: il en relève 4: « le plaintif », « l’indifférent », « l’interrogatif » et « l’intimidateur ». La 5éme possibilité qui elle n’est pas vampirisante est de produire soi-même son énergie en se connectant au monde environnant par le coeur. Curieusement, il ne cite pas un vampirisme tout aussi courant et évident que ceux qu’il a mentionnés, « le séducteur-charmeur », une sorte subtile de vampirisme énergétique mais tellement usitée dans cette sphère Reiki-New Age et leurs gourous qui adorent être adorés, adulés et vénérés…

Sur l’ « humilité » du Reiki … sourires

Je passe sur les mirobolantes assertions de cette technique. Une sorte d’humilité typiquement nippone, sans doute!

« Un mémorial a été érigé au Japon sur lequel il est dit que: « le Reiki non seulement guérit les maladies mais qu’il amplifie aussi les capacités innées, équilibre l’esprit, rend le corps sain et, par conséquence, aide à être heureux. »

Par serendipité (le plus heureux des hasards), lors de l’élaboration de cet écrit, j’ai vu dans un documentaire un autre « mémorial »… celui dédié à « la maîtrise de soi », pour une pensée transcendantale qui vous apportera le bonheur. Effigie du « culte de la personnalité » du plus pervers dictateur en action à l’heure actuelle, en Corée du Nord. Mes aïeux, si les dictateurs se mettent également à utiliser des préceptes reiki- new-age, l’âge d’or risque de s’avérer n’être que de la poudre aux yeux et une vaste entreprise de manipulation mentale! Cela me rappelle un petit moustachu missioné par le « Divin » qui pensait apporter la paix et le bonheur à son peuple élu en exterminant les indésirables.

A propos de la condescendance véhiculée par les « Reikis »

Ne vous méprenez pas sur le sujet et sur les voiles lumineux sous lesquels les « Maîtres » se présentent à vos yeux. La plupart du temps, cette condescendance n’apparaît que dans le cercle d’initiés, mais elle est énorme! Toutefois, sur quelques forums « Reiki », vous pourrez croiser des phrases comme celle-ci à propos du Vatican qui n’a pas reconnu le Reiki: « Ils n’ont toujours pas compris »… Est-ce un étudiant-client ou un maître qui nous assène ce jugement, je ne sais. Je lui retourne son jugement: « Qui n’a pas compris, Monsieur? »…

Et pourquoi donc sollicitez-vous cette reconnaissance de l’Eglise Catholique Romaine? Est-ce pour décrocher un véritable jack-pot financier et asseoir une crédibilité que vous n’avez pu établir? De plus avec une autorité que vous ne cessez de critiquer en « off » bien sûr et qui laisse à penser que votre bienveillance n’est pas aussi vaste que vous voulez le faire croire.

Joueriez-vous à l’agneau et vous dévoiler être des loups? … C’est pas gentil pour le loup cette image, mais elle dit bien ce qu’elle veut dire: pourquoi ne pas avouer que dans le cercle des prédateurs vous êtes. En plus, vous nous prenez pour des proies dociles et consentantes! Oui, oui grand « Maître ». Tu m’as appris à ne pas dire Non!… L’infantilisation spirituelle à son summum! Ainsi, les êtres « reikiveillés » disent toujours oui. C’est curieux, cela ne correspond pas à ce que j’ai appris à la lecture du Verbe, ni dans les textes sacrés bouddhiques. Tant Jésus que Bouddha se sont rebellés et ont osé dire non! Qui donc êtes-vous, mystérieux « Maîtres » Reiki à induire ainsi un infantilisme qui rend les êtres impotents de leur conscience, de leur esprit critique et de leur faculté de discernement! J’invite n’importe quel « Maître » Reiki pour que l’on s’explique, ainsi nous aurons l’occasion de découvrir vos arguments face à un contradicteur. N’est-ce pas là et par le biais du dialogue qu’ensemble nous ferons avancer la conscience? Je doute néanmoins de votre propension au débat car vous êtes plus habiles lorsque la personne face à vous est sous le joug de votre emprise séductrice, réduite à déguster vos assertions si alléchantes… Il vous faudra accepter toutefois que nous ne sommes pas tous dupes.

Sur la « hiérarchisation »

Il est mentionné dans un des syllabus ceci: « Les hiérarchies ont été établies par les hommes. Pourquoi une personne serait-elle digne de notre respect et une autre pas? » S’en suit une critique de cette hiérarchisation. Je suis pour ma part d’accord sur le fait que hiérarchiser est une erreur lorsque l’on compare des êtres dans leur essence. Mais « Maître », dis-moi pourquoi dans ton Reiki, tu hiérarchises? Pourquoi vis-tu dans un monde de secrets et d’initiés? Pourquoi donc crées-tu des clans entre les humains? En fait, pourquoi divises-tu? Nous connaissons le laïus qui, en « off », dans le cercle d’initiés, divise les humains entre « élus » et les autres… Vous êtes « enfants de lumière », vous vous reconnaissez entre vous, dans la hiérarchie que vous élaborez et, ce faisant, vous faites exactement la même chose que ce que vous condamnez par ailleurs. En quelque sorte, c’est le serpent qui se mord la queue!

Sur les portes qui s’ouvrent à vous après l’initiation Reiki…

Ne croyez pas un seul instant que le grand « Maître » Reiki se limite à cette seule technique. Oh que non, il a d’autres atouts dans son jeu!

Le « Maître » du syllabus 1 vous emmènera sur les voies de développement personnel et toutes les techniques de contrôle et autres thérapies salutistes! Vous serez invités à de multiples stages et formations (si vous êtes prêts – vous et votre compte en banque bien évidemment) qui feront de vous une personne qui contrôle tout ou presque. Le pouvoir sera à vous. Citons entre-autres quelques techniques psychothérapeutiques diverses, psychologie de l’énergie, remaping, rééquilibrage du cerveau, Ho’oponopono, relation consciente, auto-hypnose et self-coaching, traitement des émotions, coach de vie, love coach, PNL, EFT, etc… Vous pourrez même devenir vous-même psychothérapeute attesté! Pour votre gouverne, sachez que n’importe qui peut s’auto-proclamer psychothérapeute car, comme par hasard, voilà encore un domaine qui est tout ouvert et où tout est permis. Youpie, le manège enchanté est quasi illimité! Enfin vous allez devenir quelqu’un d’important et qui peut réellement aider autrui!

Le « Maître » du syllabus 2 est quant à lui encore plus illuminé (c’est sans doute une question de dosage de l’énergie Reiki!)… Son domaine à lui est le voyage astral, le royaume de Shambala, l’ouverture de la Kundalini, la flamme Violette (le « Maître » va te présenter St Germain!), l’ouverture du coeur, la guérison spirituelle, le sophromagnétisme, le passage à la lumière, le pont vers le Soi, la rencontre avec les êtres de lumière, enfin toute une série de stages magiques qui vous ouvriront enfin à l’amour inconditionnel, à l’amour divin, etc…

Le délire new-age vous ouvre ses portes, enfants de lumière!

C’est pas beau ça. Oh oui c’est même bobo (pour le portefeuille!)… Et pour certains, cela fait même bobo à l’âme après la désillusion du constat inévitable que quelle que soit la technique, quel que soit le voyage, le nirvana-bonheur promis n’est pas au rendez-vous. Bouddha ne dit-il pas « Il n’y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin »… A quoi bon donc s’embarrasser d’une technique ou de voyager vers quelques paradis illusoires? A propos de cette phrase que l’on attribue au Bouddha, l’exemple d’une très simple manipulation m’a été donnée par une coach experte en la matière: d’un coup de baguette magique, on ne cite pas Bouddha, on ne cite pas « Il n’y a pas de chemin vers le bonheur » et on retient « Le bonheur est le chemin »… Ainsi, comme dans son marché florissant, des techniques menant au bonheur abondaient, le tour de passe-passe de l’illusionniste est réalisé! Il ne reste plus à la proie que de passer à la caisse!

Toutefois je n’ai pas retrouvé mention de tantrisme occidental chez les 2 « Maîtres » cités. Certains ne se privent pas de cette déviance-là qui est la forme la plus nauséabonde de ce que l’occidental a fait à ce jour dans son utilisation et sa manipulation du sacré venu d’Orient. Tout grand « initié » sait que deux choses font tourner le monde: l’argent (le pouvoir) et le sexe. Pourquoi donc se priver et ne pas élargir son champ de chasse et notre champ de tentation?

Prenez garde à ne pas tomber dans les sphères tentaculaires de ces prédateurs hors-pair! Ce sont de véritables magiciens… de la manipulation mentale!

Tous ne sont pas malintentionnés, loin de là. Seuls quelques énergumènes savent réellement ce qu’ils font. Mais tout n’est pas dans la bonne intention, comme il se dit si souvent dans cette sphère. Ce qui importe, c’est ce qui en découle. La bonne conscience n’a rien à voir avec la conscience.

Sur la culpabilité qui semble être une création exclusive de notre civilisation judéo-chrétienne

Je cite: « C’est comique que, d’après les lamas occidentaux, le seul état non décrit dans les soutras soit celui de la culpabilité. Comme quoi, notre civilisation judéo-chrétienne a bel et bien inventé quelque chose à elle toute seule… »

Merci pour ton indicible bienveillance à l’égard de notre civilisation, cher « Maître ». Il semble que tu juges, bienveillant « Maître »… Permets-moi toutefois la remarque suivante: qui sont ces « lamas occidentaux »? Et puisque tu te réfères au bouddhisme, que tu as quelque peu étudié je suppose, ne crois-tu pas qu’en parlant d’états négatifs découlant de l’ignorance fondamentale, qui est l’empêchement à l’illumination, la notion de culpabilité ne soit pas présente de cette philosophie? Enfin, encore un point de désaccord entre nous.

Sur irrecevabilité du Reiki du point de vue Chrétien

C’est tellement évident! « Dieu seul guérit. ». Le Verbe est clair. Cher « Maître », voudrais-tu inciter les autorités chrétiennes à renier le Principe Fondamental de leur Foi?

Gnostiques, Cathares et Mystiques de tous ordres compris.

Sur irrecevabilité du Reiki du point de vue Bouddhique…

Sur la permanence…

Le Reiki marchant toujours et étant immuable dans les termes utilisés dans les syllabus consultés, il va de soi que les bouddhistes sont vraiment des cachotiers, des ignorants voire des menteurs!

Je te rappelle cher « Maître » ce que tu écris dans ton manuel d’initiation, je te cite: « L’initiation est une cérémonie sacrée et le contact est établi. Aucune erreur, aucun doute ne sont possibles parce que nous nous associons à l’Esprit Divin. C’est l’Absolu… »

Grand « Maître », pourquoi as-tu omis de parler d’un principe fondamental du bouddhisme qui est l’impermanence? Est-ce parce que ce n’est pas dans ta mission ou est-ce par omission? Omission commerciale car difficilement acceptable par les Occidentaux que nous sommes?

Sur la colère…

Il est dit dans le premier principe Reiki « Ne te mets pas en colère ». Ainsi « Maître », tu me demandes de rejeter ma colère alors que, par ailleurs, tu m’invites à ne pas dire « j’aime pas ». Ne trouves-tu pas cher « Maître » que c’est quelque peu contradictoire!

Thich Nhat Hanh , dans son livre « The Anger » (La colère), nous invite au contraire à embrasser la colère et nous en faire une amie! Il nous invite à l’accueillir, non à l’éviter ou la rejeter, et dans cette acceptation – intégration à la transformer, car elle est porteuse d’une très grande énergie. L’important étant ce que j’en fais! Voilà un « Maître » qui me paraît plus proche des principes fondamentaux de l’Alchimie. Ah il est vrai que Thich Nhat Hanh n’est pas un « lama occidental ».

Sur le risque de jouer à « Dieu »…

Dans « Le Livre Tibétain des Morts » (je préfère nettement le titre Bardo Thodol), les bouddhistes tibétains décrivent 6 royaumes, 6 états de vie possible. Enfers, prétas, animaux, humains, asuras (ou titans) et dieux. Pour ce dernier royaume, celui des dieux, le livre nous dit, je cite:

« Les formes de vie égocentriques les plus élevées en terme de mérite et d’intelligence sont celles des dieux. Parce qu’ils ont longtemps fait preuve de générosité, de sensibilité, de tolérance, et d’une grande maîtrise spirituelle, ils se sont élevés par rapport à leur condition humaine en traversant divers paradis. Ils ont plus de liberté et de possibilités que les humains, mais la richesse même de leurs dons constitue pour eux le plus grand danger. Ils se sentent si grands et si majestueux, ils éprouvent tant de bien-être, ont tant de plaisirs, de pouvoirs et de gloire, leur durée d’existence est si longue, et les royaumes inférieurs et les souffrances possibles de vie égocentrique leur semblent si loin d’eux qu’il leur est très difficile d’utiliser leur liberté de manière créatrice. Ils sont dominés par l’orgueil, et ont tendance à retomber en-dessous du niveau humain quand s’épuise l’énergie que leur a donné leur vie extrêmement longue. »

Oh « Maître », je me suis peut-être trompé de référence… Peut-être, tout compte fait, que le Bardo-Thodol n’est en rien un livre de référence!

En revanche, si c’est bien d’un enseignement bouddhique qu’il s’agit, il va falloir cher « Maître » revoir ta copie ou renoncer simplement à la référence dont tu parles, sans quoi je risque de ne pas comprendre…

Sur l’aspect « médical »…

Je cite: « Les entraves possibles à la lumière selon la médecine tibétaine (extraits)

La médecine tibétaine a une vision cosmo-thé-andrique où le centre n’est ni dans le cosmos, ni dans le divin (théos), ni dans l’homme (andros). C’est un centre à trouver à l’intersection des trois.

Le bouddhisme vise à la compréhension de la nature de l’esprit et au développement de la sagesse et de la compassion. La pratique repose sur nos propres efforts, sur la reconnaissance de l’impermanence, sur la maîtrise de l’esprit et sur la diminution de l’avidité.

Du point de vue bouddhiste, maladie physique et souffrance peuvent être un support permettant de rendre plus profonde l’aspiration à l’illumination. Elles peuvent aussi être utilisées pour nous aider à développer la compassion.

Pendant notre maladie, nous pouvons changer notre souffrance en élément du chemin. Par la pratique de l‘attention et de la vigilance, nous pouvons reconnaître les habitudes négatives et les modes répétitifs qui créent la souffrance et la maladie, et nous pouvons les diminuer.

Selon cette philosophie, ce qui empêche la perfection de l’esprit humain, ce sont les « kleshas » (sanskrit). Ce terme signifie afflictions émotionnelles, souillures, distorsions mentales, émotions négatives ou même concepts perturbateurs. Le « klesha » est un facteur mental qui, en survenant dans l’esprit, a pour effet de produire une désordre dans la psyché et un manque de contrôle sur elle. Ces obscurcissements mentaux-émotionnels sont des modes réflexifs de la conscience, des complexités d’habitudes réactives et émotives; ce sont les racines psychiques de la maladie.

Les milliers de « kleshas » peuvent être condensés en ce que l’on appelle les « 3 poisons » – confusion, attachement, aversion, qui naissent toutes 3 de l’ignorance ou de l’inconnaissance fondamentale.

Les obscurcissements sont aussi classés en 2 grands groupes et sous-groupes:

1. Modes répétitifs émotionnels,

a) grossiers: acquis dans cette vie

b) subtils: innés .

2. Obscurcissements mentaux,

a) grossiers: vues erronées

b) subtils: dualisme sujet-objet.

C’est-ce dernier sous-groupe, le dualisme sujet-objet ou attachement à un « soi » permanent séparé, qui est l’ignorance fondamentale donnant lieu à tous les autres.

D’après la philosophie, la psychologie et la médecine bouddhiques, cet attachement à l’ego est la source de toute illusion, toute souffrance et toute maladie. »

On est loin de la théorie « Reiki », énergie O’énergie qui va magiquement supprimer les causes et leurs effets! … Mais il faut croire que les Bouddhistes Tibétains n’ont absolument rien compris! Franchement « Maître », je suis confus là! Que me fais-tu Reiki O’Reiki? Sourires…

En passant, as-tu pris connaissance du Sutra du Coeur, cher « Maître », toi qui nous parles si souvent du bouddhisme et du coeur…

Tout est illusion, cher Maître, ton Reiki y compris. Rien n’est permanent, ton Reiki y compris. Voilà en substance ce que l’enseignement du Bouddha nous invite à intégrer. Persistes-tu dès lors dans ta « référence bouddhique »?

Lien: Sutra du Coeur

http://www.youtube.com/watch?v=rXCCthB0zlw

Sur la roue d’énergie et les chakras

Je cite J. La Bruyère: « Dans les civilisations traditionnelles, les initiés préservaient leurs connaissances en parsemant leurs écrits d’erreurs volontaires afin d’écarter les importuns et «tromper les imbéciles», selon le dicton zen. Une connaissance ésotérique digne de ce nom demeure secrète. C’est pourquoi les écritures sacrées telle que la Bible sont codées. Cela est vrai pour les écrits magico-techniques de l’Inde dont les aphorismes dissimulent des clés qui peuvent signifier le contraire de ce qu’ils semblent vouloir dire. Cela a pour but d’écarter les indésirables vers de fausses pistes, où ils risquent un moindre mal.

Une technique pour élever le taux vibratoire de l’organisme est l’usage du souffle rythmique – le pranayama. Se basant sur les traités en circulation, l’adepte peut parvenir à se soulever jusqu’au plan éthérique. Cette accélération de la rotation des chakras attire une quantité de prana solaire plus importante, d’où un sentiment de bien-être qu’on peut confondre avec une expérience spirituelle authentique, laquelle n’est jamais conditionnée par des techniques magiques mécaniques.

La sphère du new age s’est donc jetée avec avidité sur les méthodes d’éveil des chakras, pour vendre des trucs faciles à un public occidental qui veut des résultats rapides en échange du moindre effort. Compte tenu de leurs méthodes dérisoires, les chakras de nos yogis de salon ne risquent pas d’exploser et leur kundalini peut dormir tranquille, ou au minimum stimuler des crises sexuelles qualifiées hâtivement «d’expérience tantrique».

Pourquoi les véritables initiés ont-ils mis des embûches pour égarer les curieux? Parce qu’un mystère sacré doit rester à l’abri des «mains sales» – expression pour signifier que celui qui s’approche du sacré avec indignité s’empoisonne et peut se rendre malade.

Les écrits hermétiques qui traitent de la transmutation du corps ont voilé les secrets de cette transformation dans un langage alchimique obscur. La vraie Lumière est intérieure mais on la cherche au dehors, dans le ciel où ne brillent que les néons de l’illusion.

Il y a un secret sur les chakras et leur mode de rotation. Les chakras, qui sont des «roues» attirant les énergies subtiles dans le corps, tournent toujours dans le même sens dans les conditions naturelles. Lorsque l’âme immortelle est éveillée en l’homme, alors le sens de rotation des chakras s’inverse. Cette «conversion» permet d’attirer dans l’organisme des énergies nouvelles provenant des dimensions divines. Ces forces sacrées sont donc protégées de toute captation par des profanes qui n’auraient pas accompli le processus régulier de purification qu’on appelle la «mort de l’ego». Ni le développement personnel, ni le pseudo yoga ne peuvent inverser la rotation des chakras, car ce renversement énergétique dépend de la naissance effective de l’âme divine. A l’opposé, l’ouverture des chakras par amplification de la puissance énergétique naturelle ne conduit qu’à une liaison plus forte avec les plans invisibles des basses hiérarchies. C’est le piège occulte. »

L’inversion mentionnée dans ce texte n’est ni plus ni moins que « La Chute » décrite dans les textes sacrés et mystiques (soufis y compris) et « Le Verbe » chrétien. Ne vous en déplaise, les « novateurs », vous n’inventez rien, vous ne créez rien. Mal à l’égo?

Sur les conséquences de la nébuleuse induite par l’origine du Reiki

Lorsqu’un principe spirituel est ombrageux dès le départ, il s’ouvre à toute interprétation et les portes des l’imaginaire sont grandes ouvertes. Une de ces interprétations est la suivante: le Reiki ne serait ni plus ni moins une invention des Jésuites! Folie me direz-vous! Insensé! Impossible…

http://www.choix-realite.org/4251/le-reiki-arme-occulte-des-jesuites-comment-le-japon-a-ete-conquis

Je laisse à l’auteur la responsabilité de son écrit…

J’ai pour ma part relevé que si pour le « Maître » Reiki « En japonais, Rei veut dire universel et inclut la matière, l’âme et l’esprit. », pour l’auteur de ce texte il n’en va pas de même! Je cite: « Nous avons un premier élément de réponse dans l’étymologie même de Reiki. S’il est évident que Ki signifie « énergie » (Chi en chinois), les Occidentaux traduisent généralement Rei par « esprit », estimant ainsi que Reiki signifie « énergie spirituelle ». Mais, en réalité, ce mot Rei, « esprit », renvoie non pas à nos facultés spirituelles, mais à ce qu’on appelle communément des fantômes: des esprits ! »… Notre bon « Maître » Reiki serait-il un occultiste m’envoyant dans les sphères occultes et m’initiant au contact du monde des « esprits »?

A la lecture de ce texte, aussi fou qu’il puisse paraître, il me vient une question:

Si face à un manipulateur vous êtes, quelle serait la plus pernicieuse des manipulations que de se positionner dans un jeu d’échecs et de jouer soi-même avec les noirs et les blancs? Dites-moi! Et qu’importe qui est le marionnettiste en fait!

Et par la suite, quelques « Éveillés » qui tiennent un discours qui ne peut accepter le principe-même du Reiki

En fait, cette pratique rituelle technique et occultiste qu’est le Reiki ne peut être considérée comme juste par quiconque s’est placé sur une voie mystique, qu’il s’agisse de soufis, moines bouddhistes et chrétiens, alchimistes, tantrikas védiques ou bouddhistes et toute autre voie mystique digne de ce NOM.

Je ne citerai pas les innombrables exemples qui confirmeraient mon propos, car je n’ai pas l’ambition d’écrire une thèse philosophique interminable. Je me contenterai de deux exemples:

Jiddu Krishnamurti termine son livre « Freedom of the Known » (« Se libérer du Connu ») par cette phrase sans équivoque et radicale: « L’homme qui se sait silencieux, qui sait qu’il aime ne sait pas ce qu’est l’amour, ni ce qu’est le silence ».

Sri Aurobindo (auteur de la synthèse des yogas) nous dit à propos de la spiritualité ceci:

« La spiritualité n’est pas une haute intellectualité ni un idéalisme, un penchant éthique du mental ou une pureté et une austérité morales, ni une religiosité ou une ferveur émotive ardente et exaltée, ni même un composé de ces excellentes choses. (…)

Dans son essence, la spiritualité est l’éveil à la réalité intérieure de notre être, à l’esprit, au moi, à l’âme qui est autre que notre mental, notre vie et notre corps; c’est une aspiration intérieure pour connaître, sentir, être cela, pour entrer en contact avec la Réalité plus vaste qui dépasse l’univers et le pénètre, et qui demeure également en notre être; c’est une aspiration pour entrer en communion avec cette Réalité et pour s’unir à elle, et, comme résultat de l’aspiration, du contact et de l’union, c’est un renversement, une conversion, une transformation de tout l’être, une croissance ou un éveil dans un nouveau devenir ou un nouvel être, un nouveau moi, une nouvelle nature. »

Ainsi, Sri Aurobindo lorsque je le lis en coeur et conscience m’invite sur le chemin alchimique enluminé de la Foi. Les mystiques ne nous disent pas autre chose. Une plongée intérieure qui va me bouleverser. C’est ainsi que j’entends la spiritualité. Et ca n’a rien à voir avec une technique quelconque, pas plus qu’un délirium spiritualis. Tu es cela, Ça est (Tat Tvam Asi). Le principe fondamental des Védas… Alors, parlons Véda, « Maître »… parlons si tu le veux bien dans ta grande bienveillance!

Quelques cas vécus…

Un ami m’a confié son expérience Reiki et dès le début s’est senti très mal. Il avait l’impression de ne plus être là, comme s’il était aspiré dans les airs… Son « Maître » l’a rassuré et l’a invité à un stage d’ancrage… Moyennant contribution, comme de bien entendu! Je lui ai demandé s’il aimait que l’on joue au Yo-yo avec lui… (Yo-yo, ça fait japonais, n’est-ce pas?)… Il s’est très vite rendu compte que tout cela ne lui convenait pas. Et pourtant, selon la prétention du Reiki « qui marche toujours », et comme le « Maître » n’est qu’un canal, il n’est donc pas responsable…cela sous-entend de fait que c’est la personne qui n’est pas prête lorsque le Reiki ne fonctionne pas. Et zou pour la culpabilité! Ah, pourtant tu me dis que la culpabilité est une invention « judéo-chrétienne »…

Une autre personne a elle été plus atteinte. Et pour cause: cela fait 4 ans qu’elle étudie, elle attend toujours les miracles et le miracle pour son « Maître » est qu’elle a déjà dépensé des sommes telles qu’elle aurait pu bâtir une maison avec ce qu’elle a transféré de son compte au bienveillant « Maître ». Le résultat des courses est que son milieu familial s’est complètement désintégré, qu’elle tombe encore malade, « qu’elle a pris 10 ans » comme cela se dit (je pensais que le Reiki était une cure de rajeunissement à la lecture des syllabus!), qu’elle est de plus en plus irascible et qu’elle se pose de plus en plus de questions. Merci Reiki, supermarché magique! Lorsqu’elle pose la question à son gourou, il lui explique que ça va venir… Elle doit se montrer plus ouverte, réceptive et faire preuve de patience. L’araignée a capturé une proie dans sa toile, et la technique se révèle être l’étouffement, l’anesthésie. La manipulation est totale, mais le « Maître » continue à être quant à lui patient et persévérant. Il est même d’une extrême bienveillance avec cette âme récalcitrante. Oui, le Reiki est un véritable miracle de bonté… Le tout est de déterminer pour qui!

Une autre expérience fut celle de cette vieille dame qui avait pris un rendez-vous chez elle avec un de ces « Maîtres » qui après la séance initiatique lui demanda une certaine somme, en paiement liquide bien entendu, somme dont ne disposait pas la vieille dame. Le « Maître » lui proposa de verser déjà ce qu’elle avait et d’aller chercher le solde restant auprès de son institution financière. Sous le charme, la dame s’exécuta, partant seule, dans la crédulité la plus totale. Lorsqu’elle revint, une partie de ses biens s’étaient « envolés ». Le « Maître » également! C’est magique, vous trouvez pas?

Le cas le plus surprenant a été celui-ci. La télévision belge a pour une émission dont le sujet était les marchands de l’apocalypse (vous savez, si nous ne sommes pas élus, nous allons mourir le 21 décembre 2012!), https://phil211060.wordpress.com/2011/12/26/votre-fumisterie-chers-marchands-du-temple-ne-nous-touchera-pas-et-nous-sortirons-le-glaive-qui-vous-devoilera/ , l’équipe a étendu son investigation et a été interroger un « Maître » Reiki ayant une certaine « renommée »… Très présent effectivement sur les réseaux sociaux et comme il peut « guérir » à distance, ce Monsieur a des contacts dans le monde entier! Un grand « Maître » quoi! Comme par hasard, deux de mes connaissances étaient passées par ses « mains »… Ainsi, les responsables de l’émission ont engagé une actrice et ont filmé en caméra cachée le premier contact avec le « Maître ». Ce fut époustouflant! Le « Maître » en question a reconnu cet enfant de lumière, et a constaté avec joie que tous les chakras de la personne étaient ouverts. Comme la proie était bien appétissante, il a insisté sur le premier chakra en confirmant que je cite « ton vagin et ton anus sont complètement ouverts ». Comme il s’agissait d’une séance collective, le « Maître » en question a proposé à sa nouvelle adepte une séance individuelle… Ben voyons! L’actrice a téléphoné pour prendre rendez-vous en posant la question si le « Maître » allait la toucher, notamment ses parties intimes! Je vous laisse imaginer la suite. Le premier chakra est fondamental car c’est là que réside le maximum d’énergie et qu’il lui faudra s’ouvrir complètement. Elle peut garder ses habits, mais le traitement est plus efficace sans! Olé. C’est rock’n roll chez ce « Maître » « Reiki-ki! »… Et comme par hasard, ce « Maître » est aussi « hypnotiseur ». Hé oui, vous en doutiez? Franchement… Un péripatéticien spirituel: est-ce le nouveau paradigme qui prend place?

Ne me faites pas dire que ce sont des dérives courantes! Non, la plupart de ces « Maîtres Reiki » sont des personnes de bonne composition et ont une bonne intention. La plupart ne sont même pas conscients de ce qu’ils peuvent induire comme désillusion, étant eux-même convaincus par la technique « Reiki qui marche toujours et qui amplifie le bien-être du « patient ». Nonobstant, le « Maître » qui a été piégé par l’équipe de la télévision est connu de certains de ses pairs. Il n’est pas d’usage dans ce milieu de dénoncer les abus commis par leurs compères. Hé oui, l’ouverture est totale, et donc le risque de débordement accepté. Reste à assumer car les personnes qui ont une bonne intention se voient totalement décridibilisés par de tels comportements. Une question me vient à l’esprit: et l’éthique, où est-elle? Je ne suis pas un fou du contrôle, que du contraire, mais ce laxisme intégral et cette absence totale de régulation me laisse pantois!

Pour terminer, je peux vous affirmer ne jamais avoir rencontré un adepte du Reiki qui puisse attester de par son état de santé et celui de ses proches la véracité des allégations promulguées par les commerçants de cette technique. Je reste ouvert à cette expérience donc! Ne vous bousculez pas au portillon svp!

Pourquoi j’ai pris l’exemple du « Reiki »? Sur la curieuse synchronicité entre la démarche « Reiki » et la « Théosophie », mère du New-Age et du Golden Age (Age d’Or)

Cette fabuleuse technique fait et a fait l’objet ces dernières années d’un matraquage commercial tellement évident que l’on pourrait parler de propagande spirituelle. L’âge d’or sans doute. Quelques critiques ont été émises à son encontre mais peu en comparaison aux innombrables publications pro-Reiki.

L’expérience que j’ai lorsque l’on critique une de ces techniques new-age est assez curieuse. Lorsque vous émettez un avis contraire, vous êtes immédiatement condamnés par les « Maîtres » et les adeptes de cette mouvance car vous êtes dans le mental, vous n’êtes pas dans le coeur, vous n’êtes pas dans la lumière, vous ne comprenez pas ou vous n’êtes pas « prêt ». Souvent ce sont ces arguments qui sont avancés et en fait, ce ne sont pas des arguments mais bien des jugements si vous me suivez. Et c’est souvent en « off » que cela se passe, car ils ne peuvent se dévoiler réellement sous peine de voir leur château de cartes s’écrouler. Je trouve éblouissante cette ouverture au débat. Et dire que la plupart vous invitent à « discerner »… Nous n’avons probablement pas eux et moi la même notion quant au mot « discernement ». Ni la même notion d’ « ouverture »… Sourires.

Le débat est clos, il n’a même pas lieu d’être! Ce nouveau paradigme serait-il quelque peu « dictatorial »? Je me répète, je suis prêt à débattre du sujet et ne suis pas enfermé dans un dogme quelconque, car je me sens libre et animé par ma Foi.

A la lumière de ce que j’ai énoncé sous l’intitulé « Sur les portes qui s’ouvrent à vous après l’initiation Reiki… » , leReiki pourrait être considéré comme le trait d’union entre le développement personnel et les nouvelles thérapies et psychothérapies dont l’objet est l’accroissement du bien-être et le new-age et toutes ses dérives hallucinatoires et délirantes (voyage astral, chamanisme à la sauce occidentale, flamme violette, visite de Maîtres et de Guides de Lumière, channelings, ascension de la terre, arrivée d’un nouvel Avatar qui sera la quintessence de ces prédécesseurs Maitreya qui nous sauvera, avènement de la 5D, techniques de modification de l’ADN, techniques de changement de niveau de conscience, et tant d’autres… assurément, ils ne manquent pas d’imagination, c’est un fait). Curieusement, dans toute cette mouvance, vous aurez uniquement à faire confiance car rien n’y est règlementé. Et vous entrerez dans le monde des auto-proclamés.

L’ère du Verseau et son nouveau paradigme frappe à votre porte (et votre portefeuille). Tenez-vous prêt à ascensionner… Sans quoi vous allez rater la fusée 5D des élus…

C’est bien d’une mouvance religieuse dont on parle car ils n’ont de cesse de vouloir relier (pour rappel, religion vient de religere: relier) mais le problème fondamental est que cette mouvance n’a aucune structure ontologique et je prends la liberté de vous renvoyer au texte d’Annick de Souzenelle (extrait du livre: L’Égypte Intérieure – Les 10 plaies de l’âme) que j’ai publié sur mon blog.

Lien: https://phil211060.wordpress.com/2012/07/28/annick-de-souzennelle-legypte-interieure-les-10-plaies-de-lame-livre-que-je-vous-recommande-tout-particulierement-ed-albin-michel-collection-espaces-libres/

Le lien entre le Reiki et la Théosophie est évident selon moi.

Premièrement, ces deux mouvances sont contemporaines: création de la Société Théosophique en 1875 (Héléna Blavatsky et le Colonel Olcott), Mikao Usui (1865-1926). Elles répondent toutes deux à un besoin (ou préparent…) une ouverture de l’Occident aux spiritualités orientales.

Deuxièmement, toutes deux sont clairement syncrétiques: elles mélangent des philosophies, des croyances animistes et occultistes, des religions diverses et en font quelque chose de tout neuf qui intègre certains principes choisis parmi les traditions explorées et avec les ingrédients sélectionnés font une synthèse (on pourrait oser une « soupe ») et nous proposent une nouvelle approche spirituelle.

Troisièmement: ces syncrétismes se basent sur une approche dévotionnelle, rituelle et secrète, selon le principe de « l’initiation » à des techniques (souvent degré par degré), cette initiation, la plupart du temps, ne pouvant être révélée qu’aux êtres suffisamment motivés et ouverts (et suffisamment fortunés?), en un mot qui sont prêts. Abracadabra!

Et ils véhiculent tous les 2 cette notion d’ « adombrement » (terme inventé par les Théosophes), sorte de « visitation » par un être de lumière ou une ouverture de canal à l’énergie universelle… Et si ad-ombre-ment signifiait simplement ad- (aller vers) ombre- (c’est clair!) ment (du verbe mentir!)…

Une remarque à vous qui parlez tant d’Unicité: pourquoi donc ne pas parler de l’Islam ou si peu, très chers, puisque vous invitez le monde entier à opter pour votre Précepte Universel Unique qui rendra tout le monde heureux! Le dogme unique vous nous concoctez? A la cocote-minute, dans le pouvoir de l’instant présent?

En l’espèce, c’est ce qu’ils font avec le bouddhisme, avec l’hindouisme et les Védas. Et ils ne se privent pas de le faire par ailleurs avec les monothéismes et Dieu, qui se voit sous l’effet du magique Reiki transformé en tranches: un fois c’est la conscience divine, une autre fois le Grand Esprit ou Esprit Divin, etc…

Pour qui adhère à la Foi monothéiste, Dieu est Tout et donc illimité. Il n’a pas à être qualifié. Ce terme « divin » lorsque associé à un qualificatif prête à confusion. N’est-ce pas dans une grande confusion que cette trame occultiste veut nous mener? Pourquoi dans cette quête d’UNicité ne parlez-vous pas simplement de Dieu, dites-moi…

La déviance peut aller jusqu’au détournement du Verbe à des fins (ou des faims?) peu reluisantes. Le paradigme mis ainsi en place vous « aimante » vers l’énergie sexuelle « divine », la fameuse « Kundalini »… le sexe sacré! Là, ça se corse. Car certains franchissent ce cap et n’ont aucune gêne à ouvrir la boîte de Pandore. Voyons voyons… Je ne m’étendrai pas sur le sujet ici, car encore une fois, cela mérite une étude approfondie que je me ferai un plaisir de vous « Propos oser ».

L’image qui me vient est la suivante: c’est comme si ces syncrétiques se baladaient de traditions en traditions pour aller cueillir les fruits appétissants et tellement tentants sans tenir compte du terreau, des racines, des branches et de l’arbre, de l’eau et de la lumière. Juste le consommable, c’est ça qui importe.

Ce qui en découle est une dénaturation, une dépréciation, une dévalorisation de traditions nobles et cohérentes et du Verbe.

Très souvent, lors de ces initiations ou autres channelings, vous serez confrontés à des textes sacrés où habilement et insidieusement est insérée une notion qui elle n’a aucune essence sacrée. La technique du message subliminal, utilisée quelques fois par le monde de la pub, et qui touche votre subconscient. Votre autonomie est en « jeu ». Et le tour est très souvent joué!

A choisir!

Il me paraît évident qu’entre ce que l’on nomme « Éveil impersonnel » et « Développement personnel », il nous faut effectuer un choix et prendre position (faute de quoi, nous nous transformerions en yo-yo!), car l’incompatibilité est totale entre ces deux voies. La première nous invite à l’intériorisation, la voie intérieure, voire la voie gnostique et mystique alors que la seconde nous guide vers des techniques extérieures à notre intime, disponibles dans le supermarché du bonheur, parmi lesquelles nous trouverons celle qui nous conviendra (et pourquoi pas le pluriel, ma foi!) pour renforcer notre bien-être et doper notre égo, en particulier l’égo spirituel. Je reviendrai là aussi sur le sujet car cela me paraît fondamental dans la démarche spirituelle! https://phil211060.wordpress.com/2012/02/04/developpement-personnel-ou-eveil-impersonnel/

Doit-on parler de dérive sectaire?

Sur ce point, il me faut prendre une position des plus claires. Le mot « Secte » est un mot que je répugne à utiliser car caricatural et tellement sujet à débat! Mon propos se limite à la manipulation mentale, car si présente ou éventuelle elle est, toutes les dérives sont possibles.

Toutefois, tant le passé que le présent me présentent des exemples qui sont tellement délirants, à titres divers, que la question est pour mon âme tranchée par l’Épée du Verbe, la Foi m’anime dans le respect du Principe.

Ainsi, adorateurs de Raël, adeptes scientologues et votre « psychothérapie », survivants ou adulateurs de l’Ordre du Temple Solaire, de Charles Manson … et autres délires astralo-cosm(étic)o-étheriques new-age, soyez sans crainte, nos sentes ne se croiseront pas…

Le propos a bien changé depuis l’avènement de l’universalité de « La Toile » et toutes les dérives qui en découlent. La sphère (ou le cercle) s’est structurée différemment: nous voici au réseautage! Et même le marketing de réseau (qui est bien évidemment acceptable du point de vue commercial mais plus sujet à caution sur le plan spirituel), toutes les techniques sont bonnes n’est-ce pas? L’âge d’or du réseau… Ces bonnes âmes vous feront entrer dans un dédale spirituel qui s’apparente à un manège enchanté. Comme Zébulon, ces « enchanteurs » seront heureux et chanteront à tue-tête « Tournicotis, Tournicotons »… Gare à ne pas perdre le Nord, chercheurs! Car le dédale n’est pas un labyrinthe! Et la « normose » fut-ce t-elle occultiste ou pseudo-magique vous guette car on vous déconditionne pour vous reconditionner à autre chose où, ni votre faculté de transformation intime, ni l’alchimie, source de vie, n’ont leur place.

Certains « gourous » de l’âge d’or, dans leur appétence commercio-spirituelle gargantuesque, cumulent les savoirs et ils semblent être de véritables magiciens de par leurs compétences innombrables. Il se pourrait que le magicien supposé ne soit qu’un habile et séduisant illusionniste et d’illusions en illusions, vous voguerez et ce faisant, vous vous ferez « plumer ». Tchip-tchip (à ne pas confondre avec cheap-cheap!), vous aurez au moins appris le langage imagé des oiseaux… Elle est pas belle la vie?

La seule question reste et elle est dans toute sa force: « Y a-t-il manipulation mentale? »… Et c’est à votre intime de répondre. Nul autre que vous ne peut y répondre. Là est le Juste car vous avez tout en vous-mêmes et disposez de l’arme suprême qui est l’Amour.

Vivre et vivre le Verbe sans concession, en Vérité et non Duperie, en Conscience et non Illusion égotique, voilà une traversée et voilà la sente que j’ai choisies. R-éveiller les consciences et les aptitudes que tous nous avons: attention, vigilance, discernement afin de recouvrer l’autonomie inconditionnée. En corps, coeur et conscience si cela vous chante… Sur ce point aussi, je me permettrai de revenir car il est des voies plus ensoleillées que celles proposées par ces « Magiciens ».

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont apporté l’AMour.

Gratitude sur Vous. Bereshit.

Un troubadour de l’âme

Publicités

15 Replies to “Propos Osés 1: « Le Reiki »”

    1. Nicolas Tesla avait bien compris que dans le transfert d’énergie, il y avait une énorme risque, car elle peut « tuer » aussi!

      Selon le Principe du Yin et du Yang, rien n’est totalement blanc, rien n’est totalement noir…

      Et voici des « maîtres » « reiki » qui viennent nous proposer de l’énergie!!! LOL Ont-ils bien compris ce qu’était l’énergie ………………….ou sont-ils de simples apprentis-sorciers (avides de pouvoir) ???

  1. Et bien là je dit bravo! je fais partie des gogos qui en toute sincerite a passe les deuux premiers niveaux.Apres les questions et le malaise ce sont amplifies.Stagiaires medium,passeuse d ames,maitre clairvoyante,branchee avec les anges…..Et moi toute seule comme avant,pareille a ucommun des mortels,avec comme seul changement depUis l initiation des picotements dans les mains que je pense ou non a l ;ENERGIE.Je ne me crois pas plus cinglee que la moyenne,mais alors comment expliquer des soins a distance reussis?A la limite je flippe,et puis je me dis qu aillant ete sincere je ne risque rien.jE NE SUIS PAS POUR FAIRE PAYER ET BIEN SUR JE ME SUIS FAIT REMONTER LES BRETELLES, J aimerai avoir des reponses,merci surtout de toi qui ecrit bereshit

  2. Merci Myriam. Dans votre commentaire, je ne vois qu’une question: comment expliquer qu’un « soin à distance réussisse? »… Comme un effet placebo réussit à soulager temporairement sans pour cela guérir de la cause de la maladie, physique ou psychique. Cela me paraît très simple. Je compléterai volontiers si vous le désirez. Bien à vous. Bereshit.

  3. trés interessant de découvrir le Reiki à travers votre article qui en dit long,mais en effet une notion trés peu connue en occident,
    je vois surtout,comme dans certaines disciplines,les « chalatans « s’introduire facilement,mais je vous fais confiance pour les détecter et les dénoncer,
    merçi pour ta grande sagesse

  4. Je suis enseignante Reiki (après 10 ans de pratique perso) et je suis heureuse de lire un tel article. Le Reiki n’a rien de magique… Takata nous l’a rapporté bien déformé… Votre analyse est identique à celle que je me suis faite au passage de ma maîtrise (plus rien, de ce que j’avais appris ne tenait la route)… le reiki occidentalisé (sans spiritualité) pousse bon nombre de « maîtres » (ça fait du bien aux chevilles un tel titre après 4 formations de 2 jours !!), à se croire des Dieux détenant le pouvoir sur autrui… Et cela est dangereux (je connais bon nombre de praticiens qui se prennent pour des gourous et qui, croyez-moi, font de terribles dégâts. La pratique du Reiki-égocentrique est une catastrophe et un non-sens énergétique). Comment peut-on vouloir guérir l’autre sans commencer par expérimenter la guérison sur nous-même ? Comment peut-on envoyer un symbole d’harmonie si nous n’avons pas une réelle connaissance de ce qu’elle est véritablement? Les symboles n’ont rien de magiques, ce sont les questions et les recherches personnelles que nous entreprenons qui créer leur « magie » (l’écho de l’un vers l’autre et le « son » juste, l’écoute juste, sans jugement). Sans compréhension de notre propre « monde intérieur », comment prétendre, sous couvert d’avoir fait 4 stages, être apte à comprendre correctement l’autre ? C’est une pure utopie (qui s’avère très rentable pour le porte-feuille mais dramatique pour le développement positif des connaissances humaines et énergétiques).
    Mon conseil si vous voulez suivre une formtion Reiki : cherchez des enseignants qui refusent de porter le grade de « Maître », parlez longuement avec eux ET JUGEZ DE LEUR VERITABLE SPIRITUALITE avant de commencer votre formation, prenez le temps d’intégrer les niveaux (ne courrez pas pour décrocher un titre; Se libérer vaut bien plus qu’un grade inscrit sur un bout de papier !) et ne payez jamais plus de 200 euros par formation ( d’ailleurs, dans la vraie tradition du Reiki, le dernier niveau est offert aux élèves (qui sont les plus méritants, les plus « riches intérieurement »). Dans notre Reiki Takata occidental, ce niveau est toujours le plus cher (pour ceux qui sont le plus riche exterieurement)…Pas besoin de longs blabla : En ayant cette donnée : TOUT EST DIT sur la valeur du Reiki occidentalisé). Le « vrai » Reiki est une porte ouverte, un bon moyen de commencer ses propres recherches (il m’a ouverte sur la physique quantique, sur les 4 accords toltèque et sur des dixaines d’autres clés de guérison et compréhension personnel…). Il n’y a pas le REIKI d’un côté et les autres pratiques énergétiques (ou découvertes scientifiques) de l’autre. Il n’y a qu’une seule vérité, l’essentiel étant de reconstruire le puzzle de la vérité universelle en cherchant en tous sens (et en expérimentant nos découvertes en nous-même pour savoir si oui ou non, ces théories sont réellement positives pour notre évolution). Quoiqu’il en soit, je pratique le Reiki en ayant la meme analyse que vous (et Dieu sait que je ne me fais pas que des amis dans ma profession!! C’est donc très bon de vous lire!!). M’autorisez-vous à inscrire sur mes cours quelques passages de vos écrits ? Ils complètent les miens et aideront mes « élèves » à avancer toujours plus librement et efficacement. Voici mon mail et mon téléphone pour la réponse : reiki.bea@gmx.fr ou 06.60.96.95.72. C’est bon de voir que, grace à ces écrits nouveaux, les consciences s’ouvrent sur une vraie transparence du Reiki et de l’énergie en général. Merci ! Belle journée à vous ! Béa

  5. Le Reiki un des plus grands poison que j’aie expérimenté parmi tant d’autres de ces pratiques énergétiques en invoquant toutes sortes de Dieux et D’anges. Toutes mes émotions décuplées y compris les mauvaises. Moi qui cherchait mon équilibre, je proclame que tout ce qui ne se construit pas de l’intérieur avec Dieu notre Seigneur et l’Esprit Saint provoque des dégats considérables à long terme. J’ai eu des attaques d’angoisses extrêmement pénibles depuis que j’ai cessé de pratiquer tout cela. Et je me restaure avec la Sainte Trinité. En fait moi qui ai consommé des produits en jeune âge, c’est aussi dévastateur. Je reviens à moi-même et à la réalité et je quitte un monde d’illusion extrêmement nocif, comme après être sortie d’un état second. Heureusement que je n’ai pas soigné beaucoup de gens. Et que j’ai pu constater les dégats pour avoir pratiqué en auto-traitement pendant deux ans et demie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s