Oser dire NON !

Au nom de la Société Théosophique dont elle était alors Président, Annie Besant, qui l’avait adopté ainsi que son frère, proclama que Krishnamurti était l’Instructeur du Monde dont l’avènement historiquement prédit était attendu par la Société.

En 1929, Krishnamurti rejeta tout rôle spécial en dissolvant l’Ordre de l’Étoile qui avait été édifié autour de lui, déclarant que ‘la Vérité est un pays sans chemin’ et niant qu’il puisse exister une quelconque autorité en matière religieuse.

Krishnamurti ne parlait pas en gourou, en sauveur ou en maître, mais comme quelqu’un qui cherchait à éveiller l’intelligence en chaque être humain.

Voilà le choix de cet être éveillé, qui ne peut être en aucun cas qualifié de théosophe, son parcours d’éveil l’ayant invité à rompre les liens avec cette mouvance qui a été la base du new-age, golden-age et développement personnel… Il serait bien que ces gens qui ont si souvent le mot « respect » dans la bouche commencent par respecter les êtres éveillés auxquels ils font référence, sans aucune intégrité pour les sources des enseignements de ceux-ci.

Et si ensuite de cela vous constatez qu’un marchand du temple fait référence à Krishnamurti, vous êtes en droit de vous poser la question « A-t-il ou a-t-elle bien compris le message? » … ;-)))

Je cite Krishnamurti comme je pourrais citer Sri Aurobindo, les enseignements bouddhistes et hindouistes, la philosophie tantrique et tant de traditions pillées au nom de l’instauration d’une religion mondiale, voire universelle. Au service du N.O.M. … ???

A vous de voir ;-)))

Il a dit « La Vérité est un pays sans chemin »… donc sans gourou, sans instructeur, sans clé, sans développeur personnel, sans coach de vie, sans occultiste, sans maître reiki ou autre… Il nous a invité au chemin intérieur où réside tous les chemins nettoyés de toutes les illusions et de tous les mensonges, de tous les contrôles et de tous les vices du pouvoir… en étant simplement, simplement soi, en toute humilité et dans la force de la connection avec la Source,

ce que Satprem appelait « Notre petite clairière intérieure »…

Agni, le feu sacré dans l’eau…

Tat Tvam Asi, Cela tu es, tu n’es pas Ça,

et bien d’autres enseignements balayés par ces marchands de bonheur qui évitent bien de parler de l’essence-même de ces philosophies orientales et que les bouddhistes ont nommé « Anatta », le non-soi…

Doucement vient la sagesse

Au plus profond de l’âme, sous la douleur, sous tout ce qui étourdit la vie, existe un vaste et majestueux silence, un océan infini de calme, que rien ne peut déranger, une réserve de sérénité propre à la nature et qui dépasse l’entendement. Cette sérénité que nous recherchons ardemment, ici et là, à l’extérieur, nous la trouvons finalement en nous.

Avec respect. 

Namaste. Philippe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s