La Danse Du Mime

The Mummer’s Dance (La Danse Du Mime)

Quand au printemps de l’année
A l’époque où les arbres ont des feuilles en abondance
Où le frène et le chène, et le bouleau et l’if
Sont vêtus de rubans colorés

Quand les hiboux appellent la lune essoufflée
Sous le voile bleu de la nuit
Les ombres des arbres apparaissent
Entremêlées avec la lumière de la lanterne

[Refrain]
Nous avons erré toute la nuit
Et une partie de la journée
Et nous sommes de retour
Nous apportons une gaie guirlande

Qui descendra vers ces bosquets obscurs
Et y convoquera les ombres
Et nouera un ruban sur ces bras protecteurs
Dans le printemps de l’année

Le chant des oiseaux semble emplir le bois
A tel point que quand le violoniste joue
On peut distinguer chacune de leurs voix
Bien après qu’ils aient quitté la forêt

[Refrain]

[Musique]

Et ainsi ils joignirent leurs mains et dansèrent
En faisant des rondes et aussi en rangs
Et ainsi le périple de la nuit descend
Quand toutes ces ombres sont parties

Une gaie guirlande nous vous apportons ici
Et devant votre porte nous nous tenons
C’est une jeune pousse qui a déjà pas mal de bourgeons
L’oeuvre de la main de notre seigneur

(2x)
[Refrain]

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s