La quête initiatique

Nous rencontrons aujourd’hui, de plus en plus de personnes qui prétendent être les canaux exclusifs de tel ou tel Maître qui, pour la première fois, se présenteraient à nous pour sauver notre monde. Vous êtes-vous demandés si cela différait beaucoup de l’assemblée médiévale des Saints que l’église nous a apportée ? Ou encore du Panthéon de divinités de la Grèce antique ? Comment l’être humain peut-il être encore aussi candide pour croire qu’il va être sauvé par l’action combinée des Maîtres, des Saints et des Dieux ?

Le message de nos Maîtres est clair : l’Homme doit se sauver par lui-même s’il veut que cela ait un sens. Il nous faut aujourd’hui diriger nos intérêts vers de plus hauts idéaux et non placer uniquement notre Foi dans une personnification abusive de certains êtres. Là se trouve le piège que seule une initiation peut vous permettre d’éviter car s’il est exact que certains êtres sincères sont aujourd’hui les canaux de la hiérarchie ésotérique, il en existe un nombre bien plus important qui n’est «canal» que de leur propre mental. Bien souvent, ce qui est «canalisé» n’est rien de moins qu’une croyance personnifiée par la conscience collective de ceux qui y croient. Comment pouvez-vous imaginer que des êtres adombrés par des Maîtres puissent subir, en retour, autant d’avaries matérielles, physiques ou psychiques ?  – Deux solutions sont possibles : ou ils se leurrent et leurrent les autres ou, ils n’appliquent pas les Principes transmis par leur «hiérarchie». Dans les deux cas, ils ne possèdent pas la pureté intérieure suffisante pour être des canaux crédibles. – Ces personnages qui vous disent voyager dans l’astral ou dans le domaine psychique et rencontrer ainsi, face à face le Dieu Apollon, les Maîtres Jésus ou St Germain…, ou encore d’autres entités, devraient d’abord faire la différence entre ce qui relève de leur désir ou de leur inconscient avec la réalité, et savoir qu’un Maître donne toujours une preuve de ce qu’il avance par trois fois, et cela d’une manière tangible ! Comprenez que le travail des Maîtres dépasse la simple volonté d’informer l’humanité sur ce que sera demain et, qui pour la majeure partie, est déjà inscrite dans les livres !

Le contact consiste, pour celui qui le reçoit, en une véritable initiation que seule la hiérarchie est capable et autorisée à transmettre. Cette initiation permet à l’être qui la reçoit de s’élever dans les plans de conscience de nos Maîtres. Cette initiation élève le Disciple au rang d’instructeur. Mais ne confondez pas, il ne devient pas guide lui-même, il accepte une «mission», c’est à dire, avant tout une responsabilité qu’il est seul à connaître. Pour arriver à ce niveau là, il devra avoir effacé de lui tout Orgueil, tout Égoïsme ; développé l’intuition et dominé ses émotions les plus basses car le but de nos Maîtres est que ce dernier puisse agir par lui-même, ne plus avoir besoin de son guide. Malheureusement, sans être pour autant délivré d’une chute possible.

Notre mission d’aujourd’hui est de nous élever pour entrer en contact avec nos guides et, si au travers de notre travail personnel, nous avons le bonheur d’être mis en contact avec de tels Êtres, sachons protéger cet instant sublime au fond de notre cœur et œuvrer dans le silence à la réalisation des plans Divins.

Beaucoup se font une idée très incomplète de ce qu’étaient les Templiers. Pour certains, ils ne sont que des chrétiens particuliers, vénérant tout spécialement la Vierge N.Dame et qui ont pris part aux croisades, pour d’autres, un ordre militaire qui gardait les routes de Palestine… Etc. Ils étaient bien plus que cela…

Le brassage des populations qu’ils ont rencontrées en Orient leur a permis d’élargir leurs conceptions, de comparer les diverses traditions. Ils ont ainsi été conduits à admettre, si besoin était, que tous vénéraient, sous des formes et des Noms différents, le même Être Suprême, Dieu.

De ce fait, La pensée des Templiers prit un caractère Universel. Nous savons que ces initiés avaient pour mission de contribuer à l’unification des mondes, en réalisant l’unité entre les êtres humains. Ceci constitue encore aujourd’hui un des axes prioritaires de la Massenie du St Graal. Mais avant cela, il est encore plus nécessaire de contribuer à l’unité intérieure de l’homme, de l’amener par la méditation (nous ne reviendrons pas dessus pour avoir traité ce sujet dès nos premiers alinéas) ainsi que par la concentration qui canalise la volonté et oriente le faible vouloir des hommes, à la transcendance des quatre états sans forme.

Nous sommes tous conscients des deux états, des deux mondes,  matériel et suprême, qui rejoignent la Divinité et amène la lumière à travers le monde matériel. Ce monde de l’émanation qui agit au moyen du mouvement dans le temps et dans l’espace.

Ce monde sans forme agit sur quatre états intérieurs :

– Le premier consiste à appeler la divinité. Il se rapporte à la volonté pure, au feu.

– Le second à la création divine. Il se rapporte à l’intellect, à l’air.

– Le troisième se rapporte à la formation Divine, à l’émotivité, à l’eau.

– quant au quatrième, il se rapporte à l’action, à l’exécution, au faire «divin» dans le monde matériel, dans ce monde qui procure l’énergie nécessaire à toute création.

Ces quatre niveaux correspondent au tabernacle de toutes les religions. Pierre angulaire de l’église universelle, chaque Templier se doit de transcender ces états afin d’atteindre la pure conscience, vacuité diraient les Bouddhistes, et construire en eux ce Temple qui appartient au plan Divin, à ce niveau intérieur le plus sacré, le saint des saints qui contient à lui seul les trois mondes : le Terrestre de l’achèvement physique, l’Astral de la formation des esprits et Spirituel, de la création des sphères célestes. Le Templier doit garder à l’esprit que ces mondes sont peuplés d’entités qui appartiennent à d’autres réalités mais qui participent à nos existences, même si nous ne les percevons pas. Nous subissons chaque jour les effets de leurs opérations cosmiques. C’est à cette conscience que l’aspirant Chevalier cherchera à amener les êtres qui l’entourent, afin qu’ils puissent à leur tour entrer en contact avec ces âmes désincarnées ou tout simplement avec certains vivants en voyage dont le travail est d’éveiller.

Vous comprendrez aisément que le rythme de cet éveil est lent. Que chacun ne pourra assimiler ses potentialités et intégrer cette connaissance qu’au bout d’un long chemin. Mais ne pensez pas que c’est l’éternité qu’il vous faudra ! Les Maîtres nous ont affirmé que l’homme avait en lui la connaissance nécessaire pour remonter vers eux… C’est cette connaissance qu’il vous faut chercher. Vous savez qu’elle n’est pas encyclopédique alors…! Cherchez au fond de vous. Tuez en vous, sans cherchez dans l’autre, la racine du mal qui n’est autre que l’ambition et l’orgueil. Le disciple doit apprendre à se laisser envahir par la sensation, à vivre des moments hors du corps physique et les portes de son âme s’ouvriront. Il entendra alors la mélodie qui est en lui.

Il doit apprendre à vaincre l’épreuve, à devenir inaccessible à la peur, à se débarrasser de l’anxiété, du découragement. Peu à peu, sa perception intuitive se développera. Certes, il passera par bien des souffrances mais aussi bien des plaisirs  et des joies. Atteindre l’état de renoncement afin que son âme réalise l’expérience, se libère des dernières entraves, devienne maîtresse d’elle-même. Par sa vision intérieure, l’être pourra accéder aux mondes inférieurs comme supérieurs. Sa conscience pourra se transformer en lucidité psychique qui elle même se transforme en conscience profonde de l’univers et en présence divine.

Le but de cette intégration du Soi est de contribuer à l’intégration des quatre mondes, des quatre états sans forme. Certains initiés sont arrivés à ce stade d’évolution et cela leur permet de faire partie d’une grande Fraternité occulte répandue dans le monde et inconnue de tous jusqu’au jour où un membre de cette auguste assemblée se présentera peut-être à vous pour accomplir une mission précise. Ne vous laissez pas leurrer, il vous aura contacté dans un premier temps sur d’autres plans… Sur ces plans qui vous seront devenus accessibles et où vous prendrez conscience de  l’unité divine, de l’identité divine qui existe en l’Homme. Comment faire ? La route est simple derrière ces mots compliqués qui n’ont d’autres buts que d’éloigner les curieux. Trouver le silence en soi par la pratique de la méditation, par la pratique de l’oratoire, nous ne faisons que le répéter, Accepter la solitude du cherchant sur le sentier. Les âmes doivent transmigrer pour subir les épreuves qui permettront leur réintégration dans le monde divin. Les vies successives amènent l’accomplissement soit de notre destin personnel au travers des circonstances soit d’une mission collective pour laquelle nous avons été préparés depuis longtemps. Nous sommes nés dans le seul but de réaliser notre tâche. Vous avez organisé votre naissance avec vos guides, à un certain stade vous pourrez choisir vos épreuves… Mais nous nous complaisons dans le monde de la forme, de la matière. Nous recherchons sans cesse le Maître humain qui nous gorgera de sa connaissance plutôt que de voir avec lui comment servir l’autre, les autres. Ouvrons les yeux. Notre premier devoir ne s’appelle pas «droit», il consiste à venir en aide à ceux qui font appel à nous sans leur réclamer la moindre contrepartie (à condition bien sur que le but poursuivi soit honnête et désintéressé). La Massenie n’a pas le monopole de cette voie, nous vous proposons seulement une démarche qui a l’avantage d’avoir été testée par des aînés. Souvenez-vous, ne perdez jamais de vue votre propre progression, quelque soit le niveau atteint !

Dans le Zohar, le mot « Ténèbres » désigne le feu sacré qui dort en nous. On peut passer une vie entière dans ses propres ténèbres, mais dès que nous sommes animés du souffle de Dieu, ces ténèbres deviennent Lumière. St Jean, dans son Apocalypse, parle du point de l’abîme, du fond des ténèbres, mais il dit aussi que la Lumière des ténèbres ne s’éteint jamais.

Quand notre conscience profonde se réalise, nos ténèbres se transforment en Lumière car la route d’Amour monte vers la Lumière où tout est harmonie.

Les Templiers savaient tout cela et c’est pourquoi ils furent les gardiens de la Tradition.

http://masseniedustgraaletphilosophie.over-blog.com/

Merci Marc! Tu es un Ange gardien du Temple et je souris…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s